Pas en notre nom !

Nous vous refusons le droit de parler au nom de tous les Américains. Nous n’abandonnerons jamais notre droi

mercredi 11 décembre 2002

Pas en notre nom !

MANIFESTATION SAMEDI 14 DECEMBRE

 

14.30 PLACE DE LA REPUBLIQUE A PARIS

 

De jour en jour les préparatifs d’une intervention militaire en Irak se précisent :* "L’armée US installe son PC au Quatar où le Général Tommy Franks arrivera la semaine prochaine accompagné de 750 hommes et des chefs de l’armée de terre, de la marine et de l’aviation pour des manoeuvres de répétition de l’attaque contre l’Irak.(Le Monde 3 décembre)"

* "Le Ministre des affaires etrangères du Quatar a déclaré lors d’une visite officielle en Egypte " Hélas, le retour des inspecteurs de l’ONU n’empêchera pas la guerre (AFP 1er décembre)"

* Un nouveau navire de guerre Britannique venait de franchir le canal de Suez (Observer 1er décembre).

* "Les inspecteurs ne trouveront rien en Irak. Cependant les Etats Unis ont prévu d’offrir de l’argent et le séjour à des savants Irakiens témoignant que l’Irak a dissimulé des stocks d’armes . Ceci permettra d’avoir l’aval de la communauté internationale ( Miami Herald 1er décembre)."

* Devant les parlementaires britanniques, le conseiller de Georges Bush chargé de la sécurité - Richard Perls - a déclaré  : " Même si les inspecteurs des Nations Unis ne trouvent pas d’armes, les USA attaqueront l’Irak" ( Daily Mirror 27 novembre)

* " Selon des estimations informelles de plusieurs équipes du Congrès et d’instituts de Washington, le coût d’une invasion et d’une occupation de l’Irak s’établirait entre 100 et 200 milliards de dollars" (Washington Post 2 décembre )

* Le gouvernement Britannique vient de débloquer une budget de guerre de 1 milliard de livres sterling (BBC).

Ainsi, quotidiennement, se prépare  une opération de grande envergure engageant 250 000 hommes pour un coût total de 200 milliards de dollars.
Le Collectif français " Pas en notre nom " reprend à son compte l’appel contresigné par des milliers d’intellectuels, d’artistes, de citoyens Américains.
Avec eux nous disons : " nous prenons très au sérieux, les dirigeants des USA lorsqu’ils parlent d’une guerre qui durera toute une génération, et quand ils parlent d’un nouvel ordre intérieur".
" Nous refusons d’être associés à ces guerres et nous rejetons toute supposition qu’elles sont menées en notre nom ou pour notre bien. Nous tendons la main à ceux qui, à travers le monde, souffrent à cause de cette politique  : nous montrerons notre solidarité par les mots et les actes ".
Le Collectif français " Pas en notre nom " considère qu’il n’y a rien de plus urgent que de réaliser l’unité la plus large contre cette guerre en préparation. Rien ne saurait s’opposer au rassemblement le plus large et sans conditions pour la cause sacrée que constitue la paix entre les peuples.
Le Collectif français " Pas en notre nom " a manifesté le 20 novembre dernier à l’appel de la campagne Américaine " Not in Our Name" . A l’issue de cette manifestation, les milliers de participants ont, à la suite de leurs correspondants américains , prêté le serment de poursuivre leur action pour empêcher cette guerre et de répondre à tout appel à manifester contre l’intervention militaire en Irak .
Le Collectif français " Pas en notre nom "appelle tous les hommes  et les femmes épris de justice, de paix et de liberté à manifester leur opposition à l’intervention militaire qui se prépare contre l’Irak en participant à toutes les manifestations qui auront lieu le samedi 14 décembre en France et à se regrouper à Paris derrière la banderole " Pas en notre nom".
Le Collectif français " Pas en notre nom " appelle toutes et tous a diffuser très largement l’appel " Pas en notre nom " qui, à ce jour, a recueilli plus de 1700 signatures d’intellectuels, d’artistes, de citoyens français et ainsi construire progressivement le vaste mouvement d’opinion qui seul peut faire obstacle à la guerre.
NON A LA GUERRE EN IRAK !
PAS DE SANG POUR LE PETROLE !

 


 

C’est avec émotion que nous avons pris connaissance de l’appel contre la guerre intitulé " Pas en notre nom ", signé par plus de 4000 intellectuels et artistes des Etats-Unis. Nous tenons à nous solidariser avec cet appel.

Avec eux " nous croyons fermement que les peuples et les nations ont le droit de déterminer leur propre destin, à l’abri de la coercition militaire exercée par les grandes puissances ".
Avec eux," nous croyons que la remise en question, la critique, et le désaccord, sont des droits légitimes importants, qui doivent être protégés. "

Comme eux " nous avons choisi de faire cause commune avec les citoyens du monde "
Avec eux, " nous prenons très au sérieux, les dirigeants des USA lorsqu’ils parlent d’une guerre qui durera toute une génération, et quand ils parlent d’un nouvel ordre social ".
Nous saluons le courage moral des signataires américains : ils affirment à l’encontre de George Bush :

" Nous vous refusons le droit de parler au nom de tous les Américains. Nous n’abandonnerons jamais notre droit à la remise en question. Nous ne vous livrerons pas nos consciences en échange de promesses de sécurité qui sonnent creux. Nous vous déclarons : "PAS EN NOTRE NOM". Nous refusons de jouer un quelconque rôle dans ces guerres et nous répudions toute supposition qu’elles sont menées en notre nom ou pour notre bien. Nous tendons la main à ceux qui, à travers le monde, souffrent à cause de cette politique : nous montrerons notre solidarité par les mots et les actes ".

Nous sommes convaincus que cet appel émanant de citoyens américains a un poids extrêmement important pour tous ceux qui à travers le monde refusent l’engrenage de la guerre sans fin que Bush a déclaré pour des intérêts qui ne sont pas ceux du peuple américain ni d’aucun peuple du monde.

Nous faisons nôtre cet acte de paix, de justice et de démocratie . Seule l’union des peuples peut faire la paix du monde.
Avec eux, nous disons : " Pas en notre nom "

J’apporte publiquement mon soutien à l’appel " PAS EN NOTRE NOM ", lancé par plus de 4000 intellectuels et artistes américains.

Adresse email : Envoyez votre nom avec votre profession pour publication à un des trois email.

[email protected]

[email protected]

[email protected]

Publicité

commentaires