Palestine, culture et résistance, Marhaba fi Filestine !

Un grand évènement culturel de solidarité avec le peuple palestinien est organisé le 16 avril prochain à

par

mardi 5 avril 2005

Un grand évènement culturel de solidarité avec le peuple palestinien est organisé le 16 avril prochain à Vitry sur Seine.

Entretien avec Lilya, Lobna et Nadia, organisatrices de cette journée solidaire, et membres de l’association Solidari’P.

Pouvez-vous nous résumer en quelques mots les buts de l’association Solidari’P ainsi que ses principales activités ?

Solidari’P est une association humanitaire loi 1901 basée à Vitry-sur-Seine. Elle a pour but de venir en aide aux peuples en difficulté. En ce moment, notre action se concentre sur la Palestine. C’est à la suite de la découverte de la situation alarmante de la population palestinienne au cours de notre 1er voyage en Palestine, que notre association a été créée en décembre 2002.

En France, notre objectif est d’informer et de sensibiliser nos concitoyens sur la situation en Palestine, ceci grâce à des témoignages mais aussi par l’organisation d’événements tels que des conférences-débats, des expositions, des projections de films ou documentaires ou des événements culturels ce qui permet des échanges entre la France et la Palestine.

En Palestine, nos actions visent essentiellement à soutenir les populations locales, que ce soit par la distribution d’aides financières ou par la participation à des projets humanitaires ou culturels.

Vous proposez une grande journée culturelle consacrée à la Palestine le samedi 16 avril à la Halle des Sports de Vitry sur Seine. Comment est né ce projet ?

Dans un contexte de mondialisation, alors que l’information est sensée être accessible à tous, la question palestinienne est systématiquement réduite, par les médias, à l’Intifada et aux attentats. En omettant de rappeler que la résistance est aussi culturelle. En effet, les Palestiniens comme tous les autres peuples ont un lien singulier avec leur terre et un rapport particulier avec la vie. Ils possèdent une histoire, des traditions, des arts, un patrimoine...

Ce projet a pour vocation de valoriser ces aspects culturels occultés par les médias et de sensibiliser les gens d’ici en rencontrant des artistes et intellectuels palestiniens afin de restituer une histoire humaine au peuple de Palestine.

Quelle importance symbolique cette manifestation revêt-elle dans le cadre de la solidarité avec le peuple palestinien ?

Cet événement va au-delà du symbolique, il permet aux Vitriots en particulier, et aux Français en général, de connaître une culture jusqu’alors méconnue. Cet événement leur permet de voir le Palestinien en tant qu’individu appartenant à une société, et à une culture qui est la culture palestinienne.

Le peuple que nous présentons durant cette soirée, n’est pas seulement le peuple sans terre, le peuple vivant sous occupation, il ne se résume pas davantage à un peuple arabe parmi d’autres, comme on le présente bien souvent en tentant de l’assimiler aux peuples du Liban, de Syrie ou de Jordanie... La société, les personnes que nous mettons sur scène ont bel et bien une identité propre comme tout autre peuple n’ importe où dans le monde, l’identité palestinienne.

C’est une invitation à connaître l’autre et ce n’est qu’en connaissant l’autre, que l’on commence à s’intéresser à lui et à vouloir l’aider. D’oú le titre de notre soirée, Marhaba fi Filastine, ce qui signifie en arabe, Bienvenue en Palestine !

Dans cette lutte pour exister, le peuple palestinien ne peut se satisfaire de symboles et cette soirée, nous voulons l’inscrire dans le concret.

Pouvez-vous nous parler de l’évènement en quelques mots ?

Solidari’P organise une journée dédiée à la richesse culturelle palestinienne pour que la culture d’un peuple dépossédé, vivant sous occupation ou en exil, ne sombre pas dans l’oubli.

Nous vous proposons de découvrir l’identité palestinienne par une incitation au voyage au travers d’animations, d’expositions et de tables rondes sur les thématiques de la poésie, de la littérature, de l’archéologie, du cinéma, de l’artisanat, de la peinture et de la calligraphie, de la musique et de la danse, de la gastronomie...

Nous souhaitons ainsi montrer comment les artistes et les intellectuels palestiniens participent à la construction, à la reconnaissance et à la défense de l’identité de leur peuple et présenter tout simplement la Palestine sous une forme artistique.

Quelles sortes d’activités seront proposées ?

Privilégiant l’échange et l’interactivité afin de faire découvrir la Palestine, nous avons créé des espaces de rencontre et de création :

  • Des espaces forum : lieux d’échanges entre associations, public, artistes et intellectuels.

  • Un espace cinéma

  • Un espace détente avec restauration palestinienne, des fiches recettes seront proposées.

  • Récital de poésie et de contes accompagnés par un son de luth.

  • Initiation à la danse populaire palestinienne, la "dabkeh".

  • Présentation des différents projets culturels en Palestine portés par des associations en France (Al Kamandjati qui vise à la création d’écoles de musique en Palestine, Al Rowwad qui démarre cet été la construction d’un centre culturel dans le camp de Aïda à Bethlehem, Le monde autrement qui œuvre pour le développement d’actions culturelles dans le camp Al Amari à Ramallah et puis notre projet DARNA). Un appel aux volontaires sera lancé !

  • Avez-vous rencontré des difficultés pour préparer cette journée culturelle ? De quels soutiens avez-vous bénéficié ?

    Contrairement à certains pays européens (Grande Bretagne), il est très difficile en France de trouver des effets thématiques tels que costumes, affiches de cinéma, traductions littéraires...En revanche, d’un point de vue technique, la mairie de Vitry-sur-Seine, l’Institut du Monde Arabe et des Associations du Val de Marne telles que, Abnah Filistine, Comité de Choisy, Mouvement Justice Palestine, Le Ministère du tourisme et des Antiquités palestinien, le Centre pour la préservation de l’héritage culturel Bethléem 2000 et l’association AIG (groupe de tourisme alternatif en Palestine). ... nous ont apporté une aide considérable. Nous tenons à les remercier.

    Enfin, sur le plan pratique, quelle sera la destination des fonds récoltés ?

    Les bénéfices engendrés par la vente des produits iront au profit du projet "DARNA" (qui signifie en arabe, notre maison) Ce projet a pour but la création d’une maison de la jeunesse à Naplouse, une ville centrale dans le nord des territoires palestiniens mais ses activités rayonneront sur toute la province. Il s’avère que cette grande ville est dépourvue de lieu dédié aux jeunes, où ces derniers pourraient s’investir et s’épanouir. « DARNA » sera un outil au service des associations, des initiatives des jeunes et de la société civile palestinienne. Elle développera tout un ensemble d’actions sociales et culturelles, dont des programmes de formation.

    Propos recueillis par Fatiha Kaoues

    Marhaba fi Filestine, Bienvenue en Palestine

    Rendez-vous le samedi 16 avril de 15 heures à 23 heures à la Halle des Sports de Vitry sur Seine

    (Entrée gratuite)

    Contact : [email protected]

    www.solidarip.org

    Publicité

    Auteur : Fatiha Kaoues

    .

    commentaires