P. de Villiers sur TF1 : des propos infâmants, dangereux et irresponsables

Le MRAP tient à condamner les propos infâmants, dangereux et irresponsables tenus par Philippe de Villiers s

mardi 19 juillet 2005

Le MRAP tient à condamner les propos infâmants, dangereux et irresponsables tenus par Philippe de Villiers samedi 16 juillet 2005 à 13 h dans le journalde TF1. Ce jour là, sans retenue, le Président du Mouvement pour la France, ose déclarer : 

« (...) Depuis le 5 juillet, Claire Chazal, nous savons, nous les leaders politiques, nous savons que la troisième guerre mondiale est déclarée. C’est une guerre qui a été déclarée et déclanchée par l’islamisme radical. Et nous ne pouvons pas continuer à assister impuissants à l’islamisation progressive de la société française. 

« Il faut donc d’urgence (et moi c’est la proposition que je fais en profitant de votre antenne) créer une garde nationale qui aura trois missions :

« La première : rétablir les frontières (tant pis pour l’Europe, tant pis si
on doit dénoncer le traité de Schengen) et les contrôler. 

« Deuxième mission : investir les quartiers islamistes. 

« Troisième mission : contrôler les mosquées. Je ne comprends pas la proposition du Ministre de l’Intérieur (et je lui demande d’y renoncer) qui consiste à faire financer les mosquées par les contribuables français. 

« (...) Moi je crois que l’Islam est le terreau de l’islamisme, et l’islamisme le terreau du terrorisme, donc on ferait mieux de faire attention. »

Ces propos indignes constituent pour le MRAP un véritable appel à la haine, à la provocation et au racisme. Ils sont marqués du sceau de l’irresponsabilité morale, politique, et éthique. 

A l’heure où, et c’est tout à leur honneur, les responsables politiques ont évité dans leur ensemble la confusion et l’amalgame entre les exactions criminelles de barbares fanatisés et l’ensemble de la communauté musulmane, Philippe de Villiers s’autorise à franchir la ligne de l’inacceptable en jetant l’anathème sur tous les musulmans rendus à ses yeux coupables et comptables des horreurs commises par des fanatiques. Par cette déclaration, Philippe de Villiers se situe délibérément sur le même terrain et joue sur les mêmes ressorts que les terroristes, à savoir la haine et la peur pour distiller la violence et le racisme. 

Devant la gravité de ces propos publics, le MRAP saisit ce jour le Président de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité, Louis Schweitzer. 

Enfin, le MRAP tient à attirer l’attention de tout un chacun devant une vénéneuse surenchère politique aux dégâts incommensurables, l’une visant à instrumentaliser l’immigration non choisie, l’autre visant participant aux amalgames entre islam, intégrisme, et terrorisme. Leur point commun : exciter le rejet, inciter à l’exclusion, nuire aux efforts de tous ceux qui participent à la construction du vivre ensemble. 

Paris, le 18 juillet 2005.

Publicité

commentaires