Ouverture du premier institut latino-américain de formation des imams

Basé à Maringa-ville dans le nord de l’Etat du Parana, au Brézil, l’Institut latino-américain pour les

dimanche 8 février 2009

Basé à Maringa-ville dans le nord de l’Etat du Parana, au Brézil, l’Institut latino-américain pour les études islamiques ouvrira ses portes en mars. Il mettra l’accent sur l’enseignement des études islamiques et la formation des imams. Selon son directeur, Osman Abdelbagi Sidahmed, c’est une première en Amérique du sud. “Ce sera la première du genre, non seulement au Brésil, mais en Amérique latine." Des diplômes seront crées et validés à l’échelle locale et internationale.

"Nous avons déjà coordonné avec le gouvernement brésilien et avec un certain nombre de grandes universités dans le monde musulman la valeur et le statut de nos diplômes », précise t’ il. L’institut vient en réponse à la pénurie d’imams et de prédicateurs locaux.

Il existe quelques 120 centres islamiques et mosquées au Brésil. Les deux tiers d’entre eux souffrent de l’absence d’imams et de prédicateurs.

Selon le site de l’Institut, le Brésil a seulement 50 imams, mais très peu parlent le portugais, langue officielle du Brésil. "La plupart des imams étrangers viennent d’Al-Azhar", explique Osman, se référant à la célèbre université islamique égyptienne. « Ils restent ici pour deux ans seulement. Ce n’est pas suffisant pour se familiariser avec les normes et la langue du pays". Il y a 27.239 musulmans, au Brésil, le pays le plus peuplé du continent, selon le dernier recensement de 2001. Mais la Fédération brésilienne islamique estime le nombre à environ un million et demi.

La majorité des musulmans brésiliens sont d’origine syrienne, palestinienne et libanaise, et se sont installés durant la Première Guerre mondiale, puis dans les années 1970.

Publicité

commentaires