Mercredi 10 December 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

On a encore le droit de dire « Sharon Assassin » reconnaît le Tribunal de Chamberry

On a encore le droit de dire « Sharon Assassin » reconnaît le Tribunal de Chamberry
fr
http://oumma.com/sites/default/files/IMG/arton428.jpg

Le Tribunal de Chambéry a prononcé lundi la relaxe du militant de la Ligue Communiste Révolutionnaire (LCR) Sébastien Jolivet, poursuivi pour avoir apposé dans la ville des affiches « Sharon Assassin ! Un Etat pour les Palestiniens ». Sébastien Jolivet, militant antiraciste notoire dans la région, était ainsi accusé d’avoir, avec les affiches en question, « incité à la haine et à la violence envers le peuple israélien ». C’est le parquet de Chambéry qui avait pris l’initiative, à laquelle s’était jointe tardivement la LICRA, qui a tenté –mais sans succès- la même manœuvre d’intimidation à l’encontre du journaliste Daniel Mermet.

Partagez :

Le Tribunal de Chambéry a prononcé lundi la relaxe du militant de la Ligue Communiste Révolutionnaire (LCR) Sébastien Jolivet, poursuivi pour avoir apposé dans la ville des affiches « Sharon Assassin ! Un Etat pour les Palestiniens ».

Sébastien Jolivet, militant antiraciste notoire dans la région, était ainsi accusé d’avoir, avec les affiches en question, « incité à la haine et à la violence envers le peuple israélien ». C’est le parquet de Chambéry qui avait pris l’initiative, à laquelle s’était jointe tardivement la LICRA, qui a tenté –mais sans succès- la même manœuvre d’intimidation à l’encontre du journaliste Daniel Mermet.



A l’audience le 18 juin dernier, le représentant de la LICRA n’avait pas craint, par exemple, d’accuser notre camarade de « faire de l’antisémitisme comme Monsieur Jourdain fait de la prose », manière de dire que quiconque critique le gouvernement israélien est un antisémite qui s’ignore.



Le substitut du procureur, à l’origine des poursuites, avait développé une argumentation tout aussi indigente.



Cependant, le tribunal, peut-être pour ne pas infliger un démenti trop humiliant à son propre parquet, a choisi de relaxer Sébastien Jolivet « par la petite porte ».



Notre camarade est en effet relaxé au motif qu’il n’avait pu être démontré qu’il était l’auteur personnel du collage incriminé, alors qu’à l’audience, Sébastien Jolivet avait revendiqué haut et fort son droit et son devoir dénoncer publiquement « Sharon, l’assassin ».



La décision du tribunal de Chambéry fait suite à un jugement analogue rendu à Paris, avec la relaxe du journaliste Daniel Mermet, lui aussi poursuivi pour avoir diffusé des propos critiques de la politique de répression du peuple palestinien par le gouvernement israélien.



Le mois dernier, l’avocat Arno Klarsfeld avait de même été condamné, pour avoir insinué que le MRAP, qui se bat lui aussi pour une paix juste entre Palestiniens et Israéliens, était antisémite.



Mais nous ne savons pas si cette rafale de jugements découragera les partisans de Sharon en France, tant il est vrai que le honteux et dangereux chantage à l’antisémitisme qu’ils pratiquent constitue leur seul « argument ».

Publicité Oumma.com