Vendredi 24 October 2014
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Google+
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook
Oumma.com sur Facebook

Nous sommes Français et Musulmans !

Nous sommes Français et Musulmans !
fr
http://oumma.com/sites/default/files/IMG/arton4645.jpg
Une enquête photographique inédite contre les préjugés

Lorsque la photographe France Keyser est venue me présenter son projet de reportage photos sur les musulmans de France, ma première réaction fut celle d’un spécialiste ayant le sentiment que le sujet était largement épuisé et qu’il n’y avait plus rien à montrer d’original. En effet, depuis la fin des années 1980, le thème de l’islam hexagonal est devenu l’un des marronniers fétiches de la presse française où les représentations de l’Autre musulman se réduisent le plus souvent à du « prêt-à-clicher islamique », à la limite de la caricature : images de femmes voilées fanatisées, d’hommes barbus au regard menaçant, de croyants en prière pris de dos, de foules vociférantes au cri d’Allah Akbar ! (Dieu est grand), d’apprentis jihadistes en partance pour l’Irak ou l’Afghanistan, etc.

Partagez :

Lorsque la photographe France Keyser est
venue me présenter son projet de reportage photos sur les musulmans de France, ma
première réaction fut celle d’un spécialiste ayant le sentiment que le sujet
était largement épuisé et qu’il n’y avait plus rien à montrer d’original. En
effet, depuis la fin des années 1980, le thème de l’islam hexagonal est devenu
l’un des marronniers fétiches de la presse française où les représentations de
l’Autre musulman se réduisent le plus souvent à du « prêt-à-clicher
islamique », à la limite de la caricature : images de femmes voilées
fanatisées, d’hommes barbus au regard menaçant, de croyants en prière pris de
dos, de foules vociférantes au cri d’Allah Akbar ! (Dieu est
grand), d’apprentis jihadistes en partance pour l’Irak ou l’Afghanistan, etc.

A côté de ces images de peur se déploie
parfois une touche exotique héritée de la tradition orientaliste : hommes
paisibles fumant leur narguilé sur la terrasse ombragée d’un café maure, femmes
musulmanes se délectant dans les vapeurs d’un hammam, voyageur occidental se
délassant sur le divan d’un salon de thé oriental... Il faut reconnaître
qu’entre ces deux images fortement contrastées (le sensationnalisme angoissant
et l’exotisme apaisant) qui constituent la trame imaginaire de notre rapport à
cet Autre musulman, il n’existe que peu de place pour la représentation de l’islam
vécu anonymement par des milliers de citoyens ordinaires qui entendent concilier
leur francité et leur islamité de manière harmonieuse.

C’est précisément le défi photographique
qu’a voulu relever France Keyser : sortir du prêt-à-clicher islamique pour
saisir sur le vif ces Français comme les autres (médecins, commerçants,
fonctionnaires, élus, sportifs, responsables associatifs…), dont la foi et la
pratique religieuses sont moins vécues comme des traditions importés de là-bas
que comme des expressions vivantes de leur citoyenneté ici. Or, le défi n’était
pas gagné d’avance. Les traumatismes post-11 septembre ont favorisé la montée d’un
climat de méfiance de part et d’autre : tentation voyeuriste d’un côté,
repli protecteur de l’autre, le « juste cadrage » n’était pas facile
à trouver. Il a fallu près de quatre ans de patience et de maîtrise de l’art de
la négociation à France Keyser pour approcher et gagner la confiance de ses
photographiés, parvenant à les convaincre que son projet n’était pas la nième
édition d’un reportage sensationnaliste sur les dessous de l’islam de France
mais bien une représentation originale d’une islamité française apaisée que
personne ne montre jamais. On parvient ainsi à un résultat étonnant qui n’a que
peu de précédent dans la longue histoire des représentations de l’islam de
France : des images extraordinaires de citoyens français et musulmans
ordinaires !

De ce point de vue, l’ouvrage photos de
France Keyser réussit l’exploit de faire de la vie quotidienne de musulmans de
l’Hexagone un documentaire inédit dans un contexte fortement passionnel, où
l’on tend à faire de l’islam l’exutoire de toutes nos angoisses et
interrogations sur le devenir de l’identité française.


Photographies : France Keyser (photographe professionnelle)

Textes : Vincent Geisser (sociologue au CNRS) et Stéphanie Marteau (journaliste à l’hebdomadaire Marianne).

Cliquez ici pour vous procurer le livre

Publicité Oumma.com

Commentaires

X
0 points

Il était temps de donner un visage à cette
majorité silencieuse ! Tout comme dans une classe scolaire, ceux qu’on remarque le plus ce sont les exités. Ainsi, un parallèle peut être fait avec cet exemple : La majorités des musulmans subissent depuis un certains temps une stigmatisation dû à des d’actes minoritaires, et bien loin de notre pays...ou plutôt, devrais-je dire, dû au manque de recule (par facilité ?) et d’analyse de bon nombre de personnes. Donc une bonne chose vient d’être faite avec ce livre, en tout cas sur l’idée. J’attend de voir le contenu pour vous en dire plus.
Que la paix soit avec vous.

X
0 points

Je crois que les difficultés disparaîtront avec les générations qui ont connu la guerre d’Algérie.
Je suis dans ce cas. La vue de notre "ZiZou National" avec un drapeau algérien sur le dos (il en était un peu gêné)ne me plaît pas. S’il s’était agi du drapeau de sa Kabylie familiale, je n’aurais pas éprouvé le même sentiment.
Quant à l’Islam, ce n’est pas le problème.
Nous n’avons eu de guerre de religion.
Il faut éviter les provocations comme le voile intégral

X
0 points

Je remercie le site d’accepter ce message alors qu’il est hors sujet, mais le forum concerné est fermé.

"Waglioni a dit :
Nab pense me reprendre pour ainsi dire m’interdire d’émettre la moindre opinion au prétexte que "

Je n’interdis rien Waglioni, mais la compassion hypocrite et assassine a ses limites.

De près,la violence intra-palestinienne et les crimes fratricides sont insoutenables,les dégâts moraux qu’ils engendrent, auront des conséquences immenses pour l’avenir.

Quand à Mosab Hassan Youssef, c’est juste un jeune homme qui a grandi dans ses familles où la religion est mortifère, il a voulu en sortir. Vous dites que ses propos lui auraient été extorqués.... pourtant il a écrit un livre.

Il n’est pas le seul à fuir, beaucoup de palestiniens anonymes s’expatrient, même en Israrël quand ils le peuvent.

Salam. Nabhila
(Mon prénom a été coupé sur mon dernier message)

X
0 points

Il y a une ambiguïté en France et en Europe, qui vient de ce que les Européens appartiennent à la tradition chrétienne (quelle que soit leur foi aujourd’hui), tandis que les musulmans proviennent en général d’une autre région du monde. Mais je pose la question : y a-t-il une différence visible entre un syrien musulman et un syrien chrétien ? un hollandais calviniste et un hollandais catholique ? En soi, la foi ne devrait pas se traduire par quelque chose de visible. Le propos de la photographe France Keyser de dire “les musulmans sont des citoyens comme les autres” est tout à fait louable. Le problème est que les musulmans, trop souvent, ne se présentent pas visiblement comme “des citoyens comme les autres”. A la limite, pour certains, ils sont Français mais musulmans, et pour ce faire certains chercheront à le marquer extérieurement dans leur apparence visible.

Si bien que beaucoup de musulmans sont pris entre deux tendances opposées : d’un côté, ils veulent être simplement citoyens, leur foi étant une question personnelle et qu’on leur « foute la paix » (pardonnez l’expression) ; de l’autre, une partie de leurs frères musulmans veulent être reconnus comme tels.

Nous sommes dans une situation de transition. A mon avis, il serait souhaitable que la communauté musulmane elle-même fasse la clarté là-dessus et reconnaisse qu’il existe deux tendances : l’une qui voit l’islam non pas d’abord comme une religion mais d’abord comme un acte de foi qui m’engage ; l’autre qui met l’accent sur la religion, au sens sociologique du terme. Dans le deuxième cas, la visibilité a une certaine importance ; dans le premier, “se fondre dans la masse” a plus d’importance. Ces mêmes tendances ou options se retrouvent dans le christianisme (notamment entre orthodoxes, catholiques et protestants) comme dans le judaïsme surtout aux Etats-Unis (entre orthodoxes, conservateur, réformé, libéraux, etc.). Ces derniers ont dû lutter pour harmoniser judaïsme et citoyenneté française, ce qui démarra avec le décret impérial de Napoléon du 11 décembre 1808.

X
0 points

A Père Samir Khalil SAMIR :

Vous écrivez :" En soi, la foi ne devrait pas se traduire par quelque chose de visible. Le propos de la photographe France Keyser de dire “les musulmans sont des citoyens comme les autres” est tout à fait louable. Le problème est que les musulmans, trop souvent, ne se présentent pas visiblement comme “des citoyens comme les autres”. A la limite, pour certains, ils sont Français mais musulmans, et pour ce faire certains chercheront à le marquer extérieurement dans leur apparence visible."

Je me permets de vous interpeler sur ce fait :

Vous même qui vous faites appeler Père Samir Khalil SAMIR, je ne sais si vous portez la soutane, mais cette appelation de "Père" a connotation chrétienne est une marque "extérieure dans votre apparence visible", que vous êtes : un citoyen Egytien de confession chrétienne dans un pays où la religion et la culture sont musulmanes.

Cela fait-il de vous une non citoyen Egyptien ?

Pourquoi ce qui est valable pour vous en tant que Chrétien ne le serait pas pour les Français en tant que musulmans ?
Pourquoi ce qui pose problème (je reprends votre expression) pour le Français de confession musulmane ne se pose pas pour vous en tant qu’arabe chrétien dans un pays musulman ?

Vous dites :"Il y a une ambiguïté en France et en Europe, qui vient de ce que les Européens appartiennent à la tradition chrétienne (quelle que soit leur foi aujourd’hui), tandis que les musulmans proviennent en général d’une autre région du monde." Que faites vous des Bosniaques qui font partie de l’Europe ?

X
0 points

A Père Khalil Samir :

Cela vous gêne tant que des gens ne veulent pas renoncer à leur religion, à leurs pratiques religieuses précisément ?!
Voyez vous, vous n’êtes pas très différent de l’athée qui hante ce site et je ne parle pas des croyances, mais du but de votre présence sur ce site : Nous demander de devenir invisibles le plus possible.

Pour lui un musulman pratiquant est sûrement un taliban ou un criminel et doit renoncer à toute pratique religieuse pour soi-disant être compatible avec sa laicité à lui. Et pour vous un musulman pratiquant est quelqu’un qui ne veut pas s’ouvrir à la modernité, un sauvage qui doit devenir invisible et renoncer à ses pratiques religieuses pour être un citoyen comme les autres et se faire accépter. Mais de quelles ouvertures voulez vous parler ? En quoi le fait de ne pas consommer de porc , de manger halal, de prier 5 fois par jour ou de jeuner sans tricher, fait de moi une femme pas moderne ?!

Excusez moi Père Khalil et avec tout le respect que je vous dois, mais à chaque fois que vous intervenez sur ce site je sens en vous de la mauvaise foi vis à vis des musulmans.

X
0 points

A Amazone.

D’ordinaire, je ne signe jamais "Père". Parfois je sige "Prof." Si je l’ai fait sur ce site c’est pour éviter toute ambiguïté. En effet, beaucoup de personnes, voyant mon triple non arabe (al-ism al-thulâthi, comme on l’appelle en Egypte), pensent que je suis musulman. C’est par honnêteté, pour "annoncer la couleur" comme on dit, que je l’ai mis. Mais je l’enlèverai volontiers désormais.

Au plan de mes convictions, je suis laïque, voire laïciste. Je tiens beaucoup à distinguer les plans politique et relilgieux. J’aimais bien la formule de la révolution égyptienne, qui dans mon enfance apparaissait partout dans les rues du Caire : « Ad-Dîn li-llâh ! wa-l-watan li-l-gamî’ » = La religion [appartient] à Dieu, et la patrie à tous !

Par ailleurs, quand j’ai écrit « les Européens appartiennent à la tradition chrétienne (quelle que soit leur foi aujourd’hui) », je n’entends pas émettre une affirmation de principe, mais seulement d’ordre sociologique. Je constate que les Européens, quand ils parlent par exemple des Arabes, pensent qu’ils sont musulmans. C’est une approche sociologique qui se comprend du fait que la majorité des Arabes, sont aujourd’hui musulmans. De même que l’on dira que les Chinois sont globalement confucéens, ce qui n’exclut pas qu’il y ait des musulmans, des chrétiens et d’autres.

X
0 points

De toute façon avec l’islam ce n’est aps la majorité invisible et silencieuse qui pose problème aux français, mais bien ceux qui n’en font pas partie, dont l’idéologie ( ce n’est pas un problème de foi qui est en jeu ) va à l’encontre de l’esprit de citoyenneté.
Dans le christianisme actuel en france , il y a une majorité silencieuse et invisible aussi qui ont réussi à concilier leur appartenance à une religion et la citoyenneté français, la différence c’est que la minorité qui n’est pas silencieuse elle est quasi invisible, ils posent moins probloème dans les écoles (ils ne vont pas dans les écoles publiques en général), les hopitaux, les administrations ou dans les entreprises.

En fait beaucoup de gens qui sont critiques vis à vis de l’islam ou "des" musulmans, n’ont qu’une seule envie, que l’islam puisse être associé à ce que montre ce livre, et non un groupe d’énergumènes qui demandent tout et n’importe quoi au nom de leur tradition religieuse, quitte à mettre en cause la liberté, l’égalité et la fraternité. Ce qui est marrant c’est que les musulamns qui sont responsables des critiques reprochent aux autres de les critiquer aprce qu’ils ne pratiquent aps un islam apaisé, et ne veulent pas en être.

X
0 points

Père Samir Khalil SAMIR,

Si vous me permettez cette pointe d’humour : vous sentez le soufre !

Cordialement

X
0 points

A Père Samir Khalil SAMIR :
"Mais je l’enlèverai volontiers désormais." Tel n’était pas le but de mon intervention !

Que vous vous présentiez comme Chrétien arabe ne me gêne absolument pas et ne fausse en rien le dialogue que nous pouvons avoir...

"Je tiens beaucoup à distinguer les plans politique et relilgieux." Comme la majorité des intervenants sur ce site et comme la majorité des musulmans de par le monde ! Cependant le strictement religieux semble bon gré mal gré (avec le débat sur l’identite nationale, les lois sur le voile ou la burka) déborder sur le champ politique ou inversement. C’est un fait que vous ne pouvez nier n’est ce pas ?

Donc si j’ai bien compris votre intervention, il vous semble logique de vous présenter en tant qu’arabe mais de confession chrétienne ?

Je réitére donc ma question : pourquoi trouvez vous que ce soit un problème que des Français se présentent en tant que Français de confession musulmane ?

X
0 points

"Comme la majorité des intervenants sur ce site et comme la majorité des musulmans de par le monde !"

Il existe peu de musulmans se présentant comme musulmans laïc, et aucun pays musulman laïc, si certains s’inquietent c’est parce que loin des beaux discours il y a la réalité.

X
0 points

Amazone,

Je ne me présente pas comme "Arabe, mais chrétien". Je me présene comme Egyptien si cela est utile (je veux dire "relevant") ; dans d’autres cas comme Arabe, si c’est utile dans la conversation présente ; dans d’autres cas comme chrétien, si nous parlons de questions religieuses. Chacun de nous a une personnalité multiple, et de cette multiplicité vient notre richesse et notre spécificité. Mais aucun de nous ne décline toutes ses catégories, ses "attributs" : ce serait ridicule !

Je n’ai aucun problème à ce que quelqu’un dise qu’il est Français, de confession musulmane, si cette précision est utile à l’échange ; ou d’ajouter "médecin" si la conversation touche à la médecine ; etc. Si cela permet de mieux éclairer le discours en question, alors oui. Je dirais aussi bien "Arabe, mais chrétien", seulement si la conversation laissait entendre que quiconque est Arabe est automatiquement musulman. Le discours a pour but de faire la clarté, la lumière, pour permettre la communication et le partage.

X
0 points

Je voudrais ajouter que j’ai beaucoup aimé les 3 photos présentées dans l’article.

Samia,

Pourquoi me prêter des intentions cachées ? ou me comparer à je ne sais qui ? Je suis Oumma depuis sa naissance et en reçois plusieurs fois par jour les notices sur mon email depuis plus de 10 ans ! Pourquoi ? parce que j’appartiens au monde musulman. C’est mon monde, existentiellement, pas par sentimentalité.

Si je ne suis pas favorable à exposer mes convictions, c’est par une certaine conception de la société. Si je suis gay, c’est mon affaire, et je n’aime pas les gay parades. Si je suis amoureux c’est mon affaire, et je n’aime pas le manifester en public. Si je suis chrétien c’est mon affaire, et je n’aime pas le proclamer ou en faire des démonstrations ou des processions dans les rues. Si je suis musulman c’est mon affaire, et je n’aime pas qu’on prie le vendredi dans la rue sous quelque prétexte que ce soit.

La discrétion en tout, dans la vie sociale, est ce qui permet à chacun d’avoir sa liberté, et à tous de n’être pas importunés par ma liberté. Telle est ma conception de la vie en société, et en cela j’appuie à fond la laïcité.

X
0 points

A Barrel :

"Il existe peu de musulmans se présentant comme musulmans laïc, et aucun pays musulman laïc, si certains s’inquietent c’est parce que loin des beaux discours il y a la réalité."

Ce qui est super c’est que vous savez mieux que les musulmans ce que sont les musulmans. Vous pouvez donc parler en leur nom et faire de ces musulmans des généralités.

Donc je crois qu’effectivement vous n’avez plus rien à apprendre et on se demande pourquoi venir sur oumma.com ?

"...si certains s’inquietent c’est parce que loin des beaux discours il y a la réalité." Le problème des peuples qui ne veulent pas s’ouvrir aux autres se retrouvent dans cette phrase : tout les inquiéte !

X
0 points

Je comprends l’intervention du Père Samir Khalil

"Mais je pose la question : y a-t-il une différence visible entre un syrien musulman et un syrien chrétien ? un hollandais calviniste et un hollandais catholique ? En soi, la foi ne devrait pas se traduire par quelque chose de visible."

Il distingue le culturel du religieux. Et rappelle que les chrétiens ont su adopter la culture arabe. Or nous vivons une période où la globalisation a crée une réponse dans laquelle les cultures s’affrontent. De sorte que certains ne peuvent se concevoir comme culturellement français sans avoir le sentiment de renier leur culture voire leur religion d’origine. Il y a aussi un effet de réaction à la stigmatisation. Enfin tout cela est très complèxe. Il a voulu me semble t-il indiquer la possibilité d’être culturellement X et religieusement Y. Par exemple en Chine, les mosquées ont emprunté à l’architecture classique des pagodes. C’est être concrètement culturellement chinois et religieusement musulmane...

Quand à Samia votre chasse aux sorcières ne vous honore pas. Après avoir débusqué le méchant chrétien (Père Samir), vous mentionnez "l’athée" qui rode sur le forum. Désolé, je n’ai pas non plus la "bonne" confession. Une société dirigée par des gens ayant votre mentalité hisbienne laisse songeur...

X
0 points

"Je ne me présente pas comme "Arabe, mais chrétien". Je me présene comme Egyptien si cela est utile (je veux dire "relevant") ; dans d’autres cas comme Arabe, si c’est utile dans la conversation présente ; dans d’autres cas comme chrétien, si nous parlons de questions religieuses. Chacun de nous a une personnalité multiple, et de cette multiplicité vient notre richesse et notre spécificité. Mais aucun de nous ne décline toutes ses catégories, ses "attributs" : ce serait ridicule !"

PArce que vous croyez que les français de confession musulmane se présentent en disant :" je suis français de confession musulmane et d’origine arabe" ?
Je ne crois pas non ? Eux aussi s’évitent ce ridicule là !

Cependant ils ne cachent pas leur confession quand la question leur est posée comme pour vous !

Je ne sais quelle conception vous avez des français musulmans mais je crois qu’elle est quelque peu déformée : ce qui est bien dommage. Pourtant comme vous baignez dans la culture arabo musulmane je croyez votre regard plus aiguisé sur cette population : me serais je trompée ?

X
0 points

Andrépaul :"La vue de notre "ZiZou National" avec un drapeau algérien sur le dos (il en était un peu gêné)ne me plaît pas."

Pourquoi cela vous a t’il géné ?

"S’il s’était agi du drapeau de sa Kabylie familiale, je n’aurais pas éprouvé le même sentiment."

C’est quoi le drapeau de sa kabylie familiale ? Sur quel territoire se trouve t’elle ?

X
0 points

Samir Khalil SAMIR : "La discrétion en tout, dans la vie sociale, est ce qui permet à chacun d’avoir sa liberté, et à tous de n’être pas importunés par ma liberté" OUI discrétion, vous lisez l’arabe et savez que c’est ce que préconise l’islam...cependant ne confondons pas discrétion et négation...et je crois que ce que vous demandez aux musulmans de France est plus de l’ordre de la négation. Je me trompe ?

X
0 points

@Nabhila, je préfère vous dire nettement que vous êtes totalement hors-sujet, pas seulement ici, et que vous semblez ignorer totalement les valeurs de la Résistance.

X
0 points

Mr SAMIR. Je crois en réalité que vous ne comprenez pas la réalité française. Vous ne possédez que quelques bribes historiques que vous tentez tant bien que mal d’imbriquer entre elles, sans réussir à construire une argumentation qui tient la route.

On ne peut pas rappeler l’élément central qu’est la laicité et en même temps evoquer la judéo-chrétienneté de la France. Ce discours schizophrénique confine nécessairement à l’exclusion d’une partie de la population.

Les forces armées ont depuis très longtemps compris l’exigence de se défaire de ce paradoxe volontairement entretenu. Ce n’est pas pour rien qu’un ancien CEMA avait affirmé "je veille à la neutralité de l’Armée. Et on n’est pas neutre quand on laisse dans l’ignorance la deuxième religion de France" . Aujourd’hui, l’Armée est le seul représentant régalien qui a su adapter sa "société" au réalité sociale.

Je disais une fois déjà que votre discours était proche de celui de Tareq Oubrou. Je persiste et signe aujourd’hui encore. C’est ce regard assimilationiste de "gens de l’exterieur" somme toute "non-Français" qui fait tant de mal à la recherche de cette cohésion nationale où toutes les composantes seraient librement représentées...

X
0 points

Waglioni a dit :
@Nabhila, je préfère vous dire nettement que vous êtes totalement hors-sujet, pas seulement ici, et que vous semblez ignorer totalement les valeurs de la Résistance"

Vous pouvez toujours vous payer de mots Monsieur, si cela donne un sens à votre vie. N’est pas Gandhi qui veut.
salam

X
0 points

Bonsoir Pain d’explosif !

Je suis votre ami qui ne comprend rien à la réalité française, qui possède à peine quelques bribes historiques, qui tente tant bien que mal (plutôt mal que bien) d’imbriquer ces bribes entre elles, hélas sans réussir à construire une argumentation qui tienne la route.

Je suis celui qui ose rappeler la laïcité en évoquant la judéo ( !) chrétienneté de la France, et tient un discours schizophrénique, entretenant volontairement le paradoxe.

Je suis celui qui tient un discours proche de celui de Tareq Oubrou (Oh honte !), tout en ayant un regard non-français (Oh double honte !). Celui qui fait tant de mal à la recherche de cohésion nationale.

Pardon, cher Ami, pour toutes ces lacunes et ces limites. Je ne suis qu’un bougnoule !

X
0 points

Samir Khalil SAMIR a dit : La discrétion en tout, dans la vie sociale, est ce qui permet à chacun d’avoir sa liberté, et à tous de n’être pas importunés par ma liberté. Telle est ma conception de la vie en société, et en cela j’appuie à fond la laïcité.

Si je puis me permettre en tant que "français" de "l’intérieur", pour reprendre les propos de "pain d’explosif", je partage la conception de vie en société de Samir Khalil SAMIR. Le fait qu’il/on ne partage pas votre opinion ne vous permet pas de stopper net le débat en assénant qu’il/on ne comprend pas la réalité française ...

X
0 points

Au Père Samir Khalil,

Les gays parades et les amoureux dans la rue ne me gênent pas. La rue appartient à tout le monde, le fait de vivre en France ne m’autorise pas à obliger les autres à adopter des comportements selon mes envies !

Vous n’arrêtez pas de nous taguer d’indiscrets et d’être trop visibles comme si nous marchions dans les rues avec des pancartes et banderoles inscrit dessus : "nous sommes musulmans"

Concernant la prière du vendredi qui vous dérange tant, ce que je ne comprends pas c’est la visibilité dont vous faites allusions, alors que pour la majorité des musulmans qui vivent en France et qui ne peuvent pas la pratiquer à cause du travail, ce jour(vendredi) est un jour comme les autres.

X
0 points

Samir Khalil SAMIR a dit : "Je suis celui qui tient un discours proche de celui de Tareq Oubrou"

S’il y avait plus de "Tareq Oubrou" et qu’ils osaient prendre la parole, l’image des musulmans et de l’islam s’en trouverait améliorée.

X
0 points

A Christophe :" Et rappelle que les chrétiens ont su adopter la culture arabe. "
Vous avez tout à fait raison, mais la différence c’est qu’il a toujours existé des chrétiens en terre arabo musulmane, des chrétiens acceptés comme citoyen à part entière et non comme citoyen de seconde zone.

A l’image des Libanais chrétiens, des Syriens Chrétiens ou encore des Egyptiens chrétiens.
Le musulman accepté comme citoyen à part entière sur des terres judéo chrétiennes tient plus du mythe non ?

"De sorte que certains ne peuvent se concevoir comme culturellement français sans avoir le sentiment de renier leur culture voire leur religion d’origine."

Sur ce point je ne vous rejoins pas, peut être cela était vrai pour les anciennes générations mais pour les nouvelles c’est faux.

Les Français de confession musulmane font la différence entre la culture et la religion.

Il sont culturellement Français, ils parlent français, ils pensent en français et pratique une religion différente de celle héritée majoritairement par les Français de souche.

X
0 points

Au moment même où vous avez ôté la qualité de "père" à votre avatar, vous perdiez également toutes les autres qualités qu’ils vous restaient. Dans votre dernier message, c’est votre crédibilité que vous avez mis à mal et votre sournoiserie que vous avez confirmée.

Expliquez-nous simplement comment, en l’espace de deux ou trois commentaires, vous avez "réussi" à ne plus faire l’unanimité ?

Didier, Samir Khalil, au suivant....

X
0 points

Quand à Samia votre chasse aux sorcières ne vous honore pas. Après avoir débusqué le méchant chrétien (Père Samir), vous mentionnez "l’athée" qui rode sur le forum. Désolé, je n’ai pas non plus la "bonne" confession. Une société dirigée par des gens ayant votre mentalité hisbienne laisse songeur...

Ne vous éloignez surtout pas trop dans vos songes Christophe !
Concernant la chasse aux sorcières, je dirai plutôt que c’est moi, en tant que musulmane, qui me trouve en proie à cette chasse ! Les articles concernant les propos racistes de Zemmour et le dernier exploit de Le Pen en sont une belle preuve, non ??

X
0 points

pain d’explosif a dit :

Au moment même où vous avez ôté la qualité de "père" à votre avatar, vous perdiez également toutes les autres qualités qu’ils vous restaient. Dans votre dernier message, c’est votre crédibilité que vous avez mis à mal et votre sournoiserie que vous avez confirmée.

Expliquez-nous simplement comment, en l’espace de deux ou trois commentaires, vous avez "réussi" à ne plus faire l’unanimité ?

Au moment même où vous utilisez la qualité de "pain d’explosif" à votre avatar, vous perdiez également toutes les autres qualités qu’ils vous restaient. Dans votre dernier message, c’est votre crédibilité que vous avez mis à mal et votre sournoiserie que vous avez confirmée.

Expliquez-nous simplement comment, en l’espace de deux ou trois commentaires, vous avez "réussi" à ne plus faire l’unanimité ?

X
0 points

Salam aleïkoum M. Samir Khalil,

Il est dommage, je trouves, que vous n’ayez pas répondu aux points pertinents soulevés par "Pain d’explosif", à savoir :

  •  la question de la nature non discriminatoire et neutre de la laïcité française, garante du libre exercice de tous les cultes et croyances
  •  l’assimilation préjudiciable des musulmans à des personnes forcément "étrangères" et de culture étrangère
  •  l’idée d’une culture française "de souche" homogène très différente, voir incompatible avec celle des musulmans

    Dommage également que vous ayez quelque peu "contourné" la toute aussi pertinente question d’Amazone :

  •  "pourquoi trouvez vous que ce soit un problème que des Français se présentent en tant que Français de confession musulmane ?" et qui faisait référence à votre commentaire initial :

    "Le problème est que les musulmans, trop souvent, ne se présentent pas visiblement comme “des citoyens comme les autres”. A la limite, pour certains, ils sont Français mais musulmans, et pour ce faire certains chercheront à le marquer extérieurement dans leur apparence visible".

    En quoi l’identification extérieure d’une appartenance religieuse est elle problématique dans un contexte où la liberté d’expression religieuse est garantie, justement ??

    Poser des questions contradictoires aux arguments avancés par les uns et les autres est le propre du débat d’idées..il est "loyal" d’y participer jusqu’au bout de notre raisonnement.

    wa salam