Nous demandons le retrait de la motion du 26 mai

Nous sommes tous Québécois et Québécoises. De diverses origines ethniques ou religieuses, mais tous de cœ

jeudi 15 septembre 2005

Nous sommes tous Québécois et Québécoises. De diverses origines ethniques ou religieuses, mais tous de cœur et d’adoption, et contre l’injustice et la discrimination. C’est notre attachement à ce pays et à ses valeurs citoyennes qui explique notre dépit face à la motion du 26 mai adoptée par l’Assemblée nationale au sujet des « tribunaux islamiques ». Nous venons au nom de la Charte québécoise des droits et libertés de la personne condamner cette motion qui stigmatise les citoyens et les citoyennes de confession musulmane et exprime une discrimination à l’encontre de leur religion. Et nous demandons son retrait.

Alors que, en 1832, sous l’impulsion des Patriotes et de Louis-Joseph Papineau, notre Assemblée a défié les préjugés ayant cours dans l’Empire britannique en se dotant d’une loi de pleine émancipation politique des Juifs plus de 25 ans avant Londres, aujourd’hui cette formidable tradition de promotion des droits et libertés se trouve malheureusement brisée. Au nom de quel principe peut-on accepter qu’une voix s’exprime à l’Assemblée nationale pour jeter le doute sur une communauté en prétendant qu’il existe en son sein des groupes radicaux, sans qu’elle n’indique clairement de qui elle parle ? En effet, qui est visé par ces accusations anonymes, aussi gratuites que dangereuses ?

Il ne s’agit pas ici de débattre la question des « tribunaux islamiques » ou celle de l’arbitrage religieux. Si un tel débat devait avoir lieu un jour, les signataires de cette déclaration se positionneraient selon leur lecture des intérêts de la société québécoise et des besoins de ses communautés ethniques et religieuses. Ce débat doit être honnête et juste. Il doit permettre aux positions des uns et des autres d’être exprimées sans diabolisation aucune. C’est pourquoi nous rappelons également aux médias et aux journalistes leur responsabilité civique. Nous pensons que les médias et les journalistes ne peuvent sans trahir leur mission continuer à prêter l’oreille exclusivement à ceux et à celles qui sont disposés à ne dire que ce que leurs hôtes souhaitent entendre.

D’autant plus que nous savons que l’arbitrage religieux n’est pas permis par les lois du Québec, est-il manifeste que la motion ne constitue pas l’expression la plus « accueillante » pour les concitoyens musulmans qui, au mieux de leurs moyens, tentent d’intégrer positivement la société québécoise tout en restant fidèles à leur foi. Nous interpellons donc la société civile et politique au Québec pour qu’elle condamne une motion qui exprime une discrimination religieuse en rupture avec les principes de la Charte des droits et libertés et les valeurs de la justice et de la dignité. Qu’ils soient athées, agnostiques, chrétiens, juifs, bouddhistes ou musulmans, nous invitons nos concitoyens à prendre position et demander le retrait de cette motion.

Au-delà des discours des marchands de la peur et de la méfiance, il est temps de revenir aux valeurs universelles d’ouverture, de justice et d’égalité qui caractérisent le Québec.

Liste des signataires de la déclaration

1 Forum Musulman Canadien (FMC)

2 Présence Musulmane Montréal (PMM)

3 Astrolabe

4 Association de femmes musulmanes AVIS

5 Fondation Internationale Azzahra

6 Association Culturelle Islamique de l’Estrie (ACIE)

7 Centre Islamique BADR

8 Fred A. Reed (auteur et journaliste)

9 Association Internationale pour la Fraternité Amazigh (AIFA)

10 Roksana Bahramitash (auteure et chercheure)

11 United Muslim Students Association (UMSA)

12 Amir M. Maasoumi (Chercheur, Président du Centre des ressources sur la non-violence)

13 Muslim Association of Canada (MAC)

14 Islamic Center of Quebec (ICQ)

15 Centre Culturel Musulman de Montreal (CCMM)

16 Association Rissala

17 Mosquée Abu-Bakr

18 Mosquée Eshoura

19 Mensuel al-Hijra

20 Regroupement des Algériens du Canada (RAC)

21 Mosquée de Montréal

22 Farouk Baroudi (membre du Comité consultatif d’experts auprès de CAR - Comité sur des Affaires Religieuses du Ministère de l’éducation du Québec)

23 The message of Islam Foundation

24 Regroupement des Marocains du Canada (RMC)

25 Canadian concil on islamique relations (CAIR-CAN)

26 L’association des services sociaux islamiques-Canada (ISSA)

Publicité

commentaires