Non au mépris du suffrage universel

Lors du premier tour des élections régionales, la liste de la « gauche populaire et citoyenne », conduit

par

lundi 19 avril 2004

APPEL

Lors du premier tour des élections régionales, la liste de la « gauche populaire et citoyenne », conduite par Mouloud AOUNIT en Seine-Saint-Denis, a rassemblée plus de 50.000 voix, soit 14,3% des voix sur le Département.

Pour le second tour la liste PS Vert et la liste « gauche populaire et citoyenne » ont fusionné. François Hollande s’est engagé auprès de Marie-George Buffet et de Mouloud Aounit à accorder à ce dernier une vice-présidence pour permettre à une population exclue et souvent stigmatisée d’être représentée dans l’exécutif régional.

FORCE EST DE CONSTATER QUE LES ENGAGEMENTS PRIS PAR LE PARTI SOCIALISTE N’ONT PAS ETE TENUS.

Cette décision scandaleuse prise au mépris des électeurs questionne sur les choix du PS :

Le PS cherche-t-il à s’attaquer à un des symboles de l’ouverture des listes de gauche à la représentativité de l’ensemble des électeurs ?

Trop peu de français issus de l’immigration figurent sur les listes des partis politiques à des postes éligibles ; la place accordée à Mouloud Aounit constituait une rupture face à ces tendances.

Comment le PS peut-il mépriser les 50.000 électeurs de Seine-Saint-Denis qui ont voté au premier tour pour la liste conduite par Mouloud AOUNIT ?

Trop longtemps victime des exclusions, la Seine-Saint-Denis et tous ses habitants doivent avoir la place qu’ils méritent dans la Région Ile-de-France.

Le PS a-t-il entendu le message délivré à son encontre lors des élections présidentielles 2002 ?

La liste de la « gauche populaire et citoyenne » avait innové et démontré qu’il était possible de faire de la politique autrement ! Il est extrêmement préjudiciable à la nouvelle assemblée régionale que ce signe de maturité et d’espoir soit nié.

La décision d’écarter Mouloud AOUNIT de l’exécutif régional constitue une injustice, une discrimination politique, spatiale, sociale et raciale.

NOUS QUI REFUSONS CETTE DISCRIMINATION ET CET AFFRONT AU SUFFRAGE UNIVERSEL APPELONS A UN RASSEMBLEMENT AFIN D’EXIGER L’EGALITE ET LA JUSTICE POUR TOUS, ET APPELONS LES PARTIS A ROMPRE AVEC LES PRATIQUES DE DISCRIMINATION POLITIQUE VIS A VIS DES POPULATIONS FRANCAISES ISSUES DE L’IMMIGRATION.

 

JEUDI 29 AVRIL A 18H30

Devant l’Hémicycle du Conseil Régional d’Ile de France

57, rue de Babylone

75007 PARIS

Métro : Saint François Xavier

Publicité

commentaires