Nicolas Sarkozy : « S’attaquer à Gilad, c’est s’attaquer à la France »

Comme l’année dernière, le président de la République Nicolas Sarkozy n’ a pas hésité à se dépla

jeudi 10 février 2011

Comme l’année dernière, le président de la République Nicolas Sarkozy n’ a pas hésité à se déplacer au dîner annuel du CRIF, institution qualifiée par Rony Brauman de "seconde ambassade d’Israël". Dalil Boubakeur, recteur de la Grande mosquée de Paris et Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman étaient également présents à ce dîner au cours duquel Nicolas Sarkozy a affirmé que « S’attaquer à Gilad, c’est s’attaquer à la France ».

En quoi un citoyen franco-israélien engagé volontaire dans une armée étrangère qui occupe illégalement des territoires (une occupation condamnée par l’ONU), qui bombarde des populations civiles au phosphore , représente-t-il la France ?

Alors que le cas du français Salah Hamouri, condamné à 7 ans de prison en Israël, victime d’une occupation étrangère et d’un procès illégal et illégitime suscite l’indifférence totale de l’Elysée. Les propos de Sarkozy témoignent une fois de plus d’un scandaleux deux poids deux mesures !

Publicité

commentaires