NON à un gala de soutien à une armée coupable de crimes de guerre !

NON à un gala de soutien à une armée coupable de crimes de guerre ! OUI en faveur de la mobilisation en f

mercredi 21 janvier 2009

NON à un gala de soutien à une armée coupable de crimes de guerre !

OUI en faveur de la mobilisation en faveur du droit et de la justice !

D’après des informations convergentes, l’organisation Migdal maintient le gala de soutien à Magav, qui aurait lieu le 25 janvier dans un lieu tenu secret pour l’instant.

Cette unité de l’armée d’occupation israélienne est régulièrement dénoncée par les organisations pour le respect des Droits de l’Homme, qui réclament son démantèlement. En effet, ces « policiers » font subir harcèlement, humiliations, violences quotidiennement à la population palestinienne, sur les quelques 750 check points et barrages situés à l’intérieur des territoires palestiniens occupés.

Maintenir une telle initiative de soutien et de promotion de ces forces alors que l’armée israélienne a commis pendant plus de 3 semaines à Gaza des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité relève d’une insupportable provocation et participe à banaliser, voire à légitimer les exactions des « forces de défense israéliennes ».

Dans le même temps, la tente de la solidarité avec le peuple palestinien, bombardé, massacré, installée Place Stalingrad à Paris a été brutalement détruite par les forces de police le mardi 20 janvier.

M. Sarkozy dénonce « l’importation du conflit du Proche Orient sur le sol français », dans ce cas, comment tolérer à Paris un gala de soutien à une armée coupable de crimes de guerre et interdire l’expression de la colère légitime face aux horreurs commises à Gaza ? c’est l’injustice que subit le peuple palestinien qui ne peut ni ne doit être importée . Ce qui fabrique le communautarisme c’est le « 2poids, 2 mesures », c’est la désertion sur le terrain politique de la défense du droit international, c’est la stigmatisation de la solidarité envers la population martyre de Gaza.

Le MRAP demande solennellement au ministère de l’intérieur l’annulation de ce gala de soutien quel que soit le lieu où il pourrait se tenir. Son maintien serait irresponsable et participerait dangereusement à l’importation du conflit sur notre territoire.

Le MRAP condamne avec force la destruction de la tente de la solidarité Place Stalingrad et demande sa réinstallation immédiate.

Il réaffirme que la résolution du conflit ne peut être que politique dans le respect du droit et de la justice. Exprimer cette exigence comme le faisaient les jeunes Place Stalingrad dans le calme et la dignité n’est pas un délit, c’est un acte citoyen.

Paris, le 21 janvier 2009

Publicité

commentaires