NON A L’ARBITRAIRE ! (Pétition)

Imprégnés des valeurs démocratiques de tout État de droit, nous appelons à la vigilance démocratique et

par

dimanche 9 février 2003

Imprégnés des valeurs démocratiques de tout État de droit, nous appelons à la vigilance démocratique et au soutien à M. Yacob MAHI, enseignant de religion islamique, frappé par une décision irrégulière du Ministre de l’Enseignement secondaire de la Communauté française.

PRINCIPES : Conformément au décret du 27.03.2002 (Moniteur belge du 08.05.2002), dans le cadre de la procédure de nomination de membres du personnel chargés provisoirement des tâches de l’inspection, est prévue une sélection de candidatures dans le cadre d’un concours. Ainsi, l’épreuve de sélection pour les postes de trois inspecteurs de religion islamique faisant fonction au sein de la Communauté française a eu lieu les 28 et 29 janvier 2002.

LES FAITS : M. Yacob MAHI a réussi ce concours en se plaçant premier de sa promotion. L’Exécutif des Musulmans de Belgique a donc proposé le 13.05.2002 à M. le Ministre Pierre HAZETTE la candidature de M. Yacob MAHI et des deux autres candidats lauréats ; proposition que l’Exécutif des Musulmans de Belgique a encore confirmée le 27.05.2002.

Au cours de l’entretien qui s’est déroulé avec M. Yacob Mahi le 30.09.2002, M. le Ministre Pierre HAZETTE, en présence du Président de l’Exécutif des Musulmans de Belgique, a informé verbalement l’intéressé de son refus de le désigner au poste d’inspecteur de religion islamique.

A CE JOUR, M. YACOB MAHI N’A RECU AUCUNE JUSTIFICATION FONDEE DE CE REFUS.

NOUS, MEMBRES DE LA SOCIETE CIVILE ET CITOYENS DE TOUS HORIZONS PHILOSOPHIQUES, POLITIQUES, RELIGIEUX ET CULTURELS, SOUCIEUX DE JUSTICE ET DE DEMOCRATIE CONSIDERONS :

  • Qu’il s’agit là d’un manquement grave des autorités compétentes ;

  • Que M. Yacob MAHI non seulement mérite ce poste sur la base des critères objectifs précités, mais nous soulignons également qu’il est honorablement connu des milieux académiques et du monde associatif pour son discours citoyen, respectueux de la démocratie, pour son implication active dans l’enseignement, le dialogue inter-convictionnel entre juifs, chrétiens, musulmans, bouddhistes, laïcs… depuis de nombreuses années, qu’il jouit d’une excellente réputation pour son intégrité et son ouverture d’esprit et qu’il a également assuré des formations sur l’islam et le monde arabe à des magistrats de Belgique.

NOUS DEMANDONS :

  • À l’Exécutif des Musulmans de Belgique de maintenir et de soutenir fermement la candidature de M. Yacob MAHI au poste d’inspecteur de religion islamique ;

  • À M. le Ministre Pierre HAZETTE de nommer M. Yacob MAHI au poste d’inspecteur de religion islamique, conformément à la procédure fondée sur sa réussite, sa compétence, son expérience et sa bonne réputation ;

EN SIGNANT CETTE PETITION :

  • Je témoigne de mon soutien à la cause de M. Yacob MAHI et défends le principe de Justice ;

  • Je condamne la décision arbitraire de M. le Ministre Pierre HAZETTE,

  • Au nom de la démocratie et de la justice, je demande son annulation pure et simple,

  • Je demande à ce que M. Yacob Mahi soit nommé au poste auquel il a légitimement droit, DE PAR SON MERITE,

  • Je reste un citoyen vigilant et veille à ce que les valeurs démocratiques priment toujours sur des considérations humaines.

Editeur Responsable : Comité de Soutien à Yacob Mahi,
B.P 177, 1000, Bruxelles 1.

 

 

Publicité

commentaires