Mosquées incendiées à Annecy

Dans la nuit de jeudi à vendredi, deux mosquées ont été la proie des flammes. Le caractère criminel de c

par

vendredi 5 mars 2004

Dans la nuit de jeudi à vendredi, deux mosquées ont été la proie des flammes. Le caractère criminel de ces incendies est incontestable selon les enquêteurs.

Même si aucune victime n’est à déplorer, le premier incendie a lourdement endommagé une mosquée située dans la commune de Seynod.

Le second incendie qui s’est déclaré dans la ville même d’Annecy, a détruit un local technique.

Ces incendies n’ont pas apparemment déclenché une vive émotion parmi les défenseurs professionnels des droits de l’Homme et de la lutte contre le racisme si prompt à s’émouvoir habituellement. Leur émotion semble varier en fonction de l’origine architecturale du lieu de culte. Un minaret en flamme n’enflamme ni les rédactions, ni les bonnes consciences et autres âmes charitables de certaines organisations anti-raciste. Il est vrai que l’islamophobie en France est une invention des islamistes.

Nous devons tous manifester notre solidarité à l’égard des musulmans d’Annecy qui doivent se sentir bien seuls et dénoncer fermement cette grave atteinte à l’exercice du culte.

Publicité

Auteur : la rédaction

[email protected]

commentaires