Mohamed Bouazizi ou le souffle d’une dignité retrouvée…

Mohammed Bouazizi, c’est la dignité retrouvée d’une jeunesse arabe qui a fini par dire non à l’oppres

par

samedi 22 janvier 2011

Oui, aujourd’hui c’est de l’espoir qui renaît … Les peuples arabes, aigris par la désillusion et le désespoir, se sont réveillés du jour au lendemain « étourdis » par le souffle de liberté qui a déferlé sur la Tunisie…

Nos cœurs étaient tellement saturés de déceptions, de déboires et d’impotence que l’on a eu bien du mal à y croire à cette révolution… Une révolution comme on n’en fait plus ou comme on n’en a presque jamais fait en terre arabe…Engloutis sous des régimes despotiques, écœurants d’arrogance et de fourberie, les peuples arabes ne croyaient plus à ce jour où la dignité des cœurs se réveillerait sous les soubresauts des humiliations éternelles.

Mais le peuple tunisien l’a fait.

Il a bravé la forteresse d’une dictature implacablement huilée et plébiscitée, jusqu’à la lie, par des « amis » occidentaux qui, du jour au lendemain, louent la gloire et le courage d’un peuple, jusqu’à hier encore, superbement ignoré !

Mohammed Bouazizi, c’est la dignité retrouvée d’une jeunesse arabe qui a fini par dire non à l’oppression, à l’injustice et aux intérêts géopolitiques d’une politique internationale hypocrite et complice … Mohamed Bouazizi, c’est le symbole d’une réalité qui était savamment camouflée, comme dans d’autres pays arabes, derrière un tourisme épuré, une élite épanouie et moderne, et un essor économique dont ne profitent que les nantis de toujours…

Et que dire du modèle de l’émancipation féminine à la tunisienne, « alibi » incontournable du régime de Ben Ali ? Un modèle « prêt à porter » que l’on vendait à un Occident épaté par la modernité d’un pays qui « libère » ses femmes et opprime ses hommes ! L’histoire retiendra que les slogans d’une autocratie, quel que soit le degré du développement du pays, de sa soi-disant égalité et de son système éducatif, ne peuvent pas éternellement étouffer les cris du cœur et la soif de liberté.

Mohammed Bouazizi a symbolisé justement cette soif de liberté, de dignité et de justice de toute une génération de jeunes arabes qui n’en peuvent plus d’être considérés par leurs régimes et leurs acolytes comme des êtres insignifiants, faibles et éternellement soumis… Une page est désormais tournée et nous reprenons espoir après l’avoir perdu devant tant de dénis d’injustice…Nous reprenons espoir grâce à la révolution du peuple tunisien, fier et digne…

Merci Mohamed Bouazizi de nous avoir redonné espoir et de nous avoir donné une belle leçon de dignité…Que les dictateurs de tous bords sachent qu’ils peuvent tout avoir sauf justement la dignité de leurs peuples qui tôt ou tard se réveilleront…Mais gageons que cela est déjà fait avec ce parfum étourdissant de la liberté tunisienne… Merci Mohamed ! Tu es mort et on t’écoute encore….. Que ton âme repose en paix et en toute dignité chez Ton Créateur vers qui tu es retourné libre et digne comme Il t’a créé…

Publicité

Auteur : Asma Lamrabet

Médecin hématologiste à l’hôpital d’enfants de Rabat au Maroc, Asma Lamrabet est une intellectuelle musulmane engagée dans la réflexion sur la problématique de la femme en islam. Auteure notamment de "Musulmane tout simplement" aux éditions Tawhid.

commentaires