Michel Onfray sur RMC : « l’islam est un problème »

Venant du philosophe dont l’athéisme forcené est le fonds de commerce, fallait-il s’attendre à autre ch

mardi 15 juin 2010

Venant du philosophe dont l’athéisme forcené est le fonds de commerce, fallait-il s’attendre à autre chose qu’à une attaque en règle de l’islam, telle une litanie de l’épouvante : « Inégalitaire, phallocrate, misogyne, antisémite, haineux… » ?

Mais quand, dans une nuance qui avait échappé à notre sagacité, le penseur libertaire se défend de vouer les musulmans aux gémonies, on est en droit de le renvoyer à ses chères études, philosophiques cela va sans dire : n’est-il pas pire prosélyte que celui qui fustige sans concession tous les autres dogmes contraires au sien ?

Signalons au passage l’ignorance de notre philosophe qui affirme que le Coran est la « parole du prophète », alors que n’importe quel collégien sait que le Coran représente pour les musulmans la parole de Dieu.

Publicité

commentaires