Mahmoud Abbas renonce à la présidence palestinienne : coup de poker ou non ?

A l’approche du scrutin qui se tiendra à l’initiative de Mahmoud Abbas le 24 janvier 2010 en Cisjordanie,

jeudi 5 novembre 2009

A l’approche du scrutin qui se tiendra à l’initiative de Mahmoud Abbas le 24 janvier 2010 en Cisjordanie, en l’absence d’accord de réconciliation avec le Hamas, le président en exercice de l’Autorité palestinienne vient d’indiquer devant le comité de l’OLP qu’il jette l’éponge.

Bluff stratégique ou décision irrévocable, il semblerait que le leader du Fatah, à la tête de la présidence palestinienne depuis 2005, ait déjà donné quelques signes avant-coureurs de son éventuel retrait de la course à la fonction suprême, qu’il motive par l’échec patent du processus de paix avec Israël.

Dans le collimateur du Hamas, et déstabilisé en interne par de vives critiques, le président palestinien raccrocherait les gants au moment où les injonctions de Barack Obama appelant Israël à geler la colonisation israélienne sont restées lettre morte, et où les négociations entre les deux belligérants sont dans une impasse de tous les dangers.

Si certains suspectent un coup de poker, Mahmoud Abbas affirme pour l’heure que rien ne pourra infléchir sa posture, pas même les tentatives des membres du comité de l’OLP pour l’en dissuader …

Publicité

commentaires