Lettre ouverte au Maire de Montpellier Georges Frêche

J’ai écouté avec attention votre prestation télévisée dans l’émission de FR3 « streep tease ». V

dimanche 14 décembre 2003

Monsieur,

J’ai écouté avec attention votre prestation télévisée dans l’émission de FR3 « streep tease ».

Vous revendiquez une connaissance de l’islam, que vous semblez- à mon grand regret de vous contrarier - méconnaître...

J’ai eu parfois (si le sujet n’était pas sérieux, très sérieux) l’impression d’être au théâtre en présence d’un acteur plagiant des générations de mauvais politiciens que nous avons eues au siècle dernier.

Votre facilité à traiter votre prochain de « taré » à commencer par les journalistes qui vous honorent abondamment d’articles élogieux, me semble pour le moins déplacée.

Apprenez, puisque vous vous piquez d’être islamologue que le mot Respect dans l’islam pourrait être gravé au fronton des mosquées comme l’était jadis, sur les temples Grecs la phrase « connais-toi toi même ».

Vous parlez beaucoup trop, à tort et à travers. Vous évoquez ou du moins survolez l’islam de l’Andalousie (dont je suis fier à titre personnel), mais vous ne faites qu’effleurer, Monsieur, un monde dans lequel vous êtes complètement profane.

Vous êtres probablement un bon juriste -je n’ai cependant pas qualité pour apprécier vos talents- et vous suggère de rester dans votre spécialité.

Faites-moi donc grâce de ne pas vous piquer d’être connaisseur en matière d’islam et acceptez ma modeste position, moi qui ne suis qu’un simple musulman... Recteur de la Mosquée de Valdegour à Nîmes.

Mais pour entrer dans la démonstration et reprendre vos propos que l’on peut, hélas, qualifier d’élucubrations :

Vous citez « Les huit femmes du prophète n’étaient pas voilées et que le voile n’existe pas dans le Coran  » .

Réponse : Vous devez savoir que le CFCM après un long débat de deux heures, a établi un communiqué dans lequel il est noté , que le voile est une prescription religieuse se référant au verset 31 du chapitre 24 (Sourate la Lumière) qui précise : « Et dit aux croyantes de baisser le regard de garder leur chasteté et de ne montrer de leurs atouts que ce qui en paraît et qu’elle rabatte sur elle leur voile

Vous l’avez compris la notion de foulard n’existe pas dans le Coran.

Quand on en parle, on doit parler du voile. Voile qui a pour objet de faire garder à la croyante une certaine pudeur et dignité. Cette dernière doit être jugée selon ses capacités intellectuelles et sociales et non sur sa beauté physique.

Vous ne devez pas ignorer que le voile n’est pas l’apanage des musulmans, mais des religieuses de toutes les religions et de toutes les croyances tant juives, chrétiennes et bien sûr musulmanes.

Par la même occasion, j’en profite pour vous signaler que toutes les représentations de Marie sont voilées. Je vous défie à mon tour de me trouver une effigie de Marie non voilée.

Vous vous réclamez d’être un grand défenseur de la laïcité en référence à votre livre « La France ligotée ». Je vais faire plaisir à votre éditeur et à vous-même, car je demande à tous les musulmans de France de lire cet ouvrage en leur posant la question : Qui ligote qui ?

Vous voulez apparaître comme un défenseur de la laïcité, laquelle ? la vôtre ? Là aussi version Frêche ou celle du Larousse illustré plus académique et consensuelle ?

Votre attitude est contradictoire, n’avez-vous pas mis en cause la position de l’Etat, à travers sa Préfecture montpelliéraine lors de l’organisation des élections du CRCM ? Par votre refus de donner une salle. Singulière attitude.

A contrario, vous vous vantez et vous vous honorez de financer la construction de mosquées (salles polyvalentes) dans votre agglomération. Votre préoccupation n’est pas d’aider les musulmans, mais de les contrôler selon vos propres termes. Est-ce là un modèle de laïcité ?

Cette ingérence manifeste dans les lieux de culte est inacceptable d’ autant que vous vous vantez, là encore, d’avoir un droit regard sur les élections des présidents des Mosquées construites avec votre approbation, non sans de multiples conditions : là aussi est-ce un modèle de laïcité ?

Enfin pour finir, est-ce que l’on doit qualifier cela de boutade, en précisant à travers une attitude toujours « théâtrale », que vous « pariez » à quiconque de trouver un verset relatif à l’affaire du voile, et d’ajouter que s’il advenait que quelqu’un trouve ce verset, vous offririez (j’espère sur vos deniers) un voyage à la Mecque.

Vous avez donc perdu votre pari, Monsieur le Maire. Je décline cependant ce voyage et vous suggère d’offrir le montant équivalent à l’association caritative de votre choix, ce sera plus digne.

Vous semblez par ailleurs avoir la réputation de refuser la contradiction. Oseriez-vous me refuser un débat que je vous propose au jour, heure et lieu de votre convenance, afin d’en tirer, ce qu’un bon auteur classique a dit : « la substantifique moelle ». Cette dernière par sa connaissance vous apportera probablement quelques éclaircissements sur l’islam que vous travestissez.

N’est pas Islamologue qui veut... et n’oubliez pas la Sourate 16 (Les Abeilles -AN - NAHL) verset 125 « Explique aux autres par la sagesse et la bonne exhortation et discute avec eux de la meilleure façon...  ».

Publicité

commentaires