Lettre ouverte à M. Nicolas Demorand, animateur de l’émission « Les matins de France Culture »

J’ai été surpris à l’écoute de votre émission du 1er mars 2005 par l’autosatisfaction de M. Olivie

par

jeudi 3 mars 2005

Aix-en-Provence le 2 mars 2005

Cher Monsieur,

J’ai été surpris à l’écoute de votre émission du 1er mars 2005 par l’autosatisfaction de M. Olivier Duhamel à propos du « pluralisme interne » qui serait pratiqué au sein de l’émission « Les matins de France Culture ». Peut-être faudrait-il rappeler à M. Olivier Duhamel que sa chronique est programmée à l’heure même ou se déroulaient les interventions très appréciées de M. Miguel Benasayag, dont on sait dans quelles conditions surprenantes il a été congédié par la direction de France culture.

On rappellera également à M. Duhamel que les deux titulaires des chroniques qui précèdent la sienne écrivent dans le même journal, le Figaro, et sont, dans leurs analyses du conflit moyen-oriental, tous deux marqués par un tropisme pro-israélien particulièrement évident. Exemple récurrent au point d’en être devenu célèbre : lorsque l’invité du jour évoque la situation au Proche-Orient, M. Alain-Gérard Slama lui objecte systématiquement que Palestiniens et Israéliens ont subi d’identiques préjudices de la part de... l’impérialisme britannique - symétrie qu’aucun historien sérieux n’oserait pourtant cautionner.

Le pluralisme n’impliquerait-il pas que, en contrepoint des chroniques internationales quotidiennes de M. Alexandre Adler, un autre angle d’analyse puisse, tout aussi quotidiennement, être proposé aux auditeurs ? M. Rony Brauman, désigné par M. Alexandre Adler comme « traître » en raison de ses prises de position sur Israël (dans un entretien avec Elisabeth Schemla diffusé le 13 octobre 2003 sur le site internet Proche-orient.info), ne pourrait-il pas contribuer lui aussi à faire du pluralisme de France Culture une réalité ? M. Adler avait, rappelons le, déclaré très précisément : « Au fond, Tarik Ramadan, il n’est ni affreux, ni sympathique. Je suis beaucoup plus choqué par les traîtres juifs comme les Brauman et autres ». Il n’a pas été porté à notre connaissance que la direction de la chaîne ait prise à l’égard de M. Alexandre Adler la moindre sanction.

Nous serons nombreux à nous féliciter du pluralisme de France Culture dès lors que ce pluralisme (re)deviendra une réalité.

 

PS : Je suis surpris, par ailleurs et d’autres avec moi, par les innombrables erreurs factuelles et approximations du savoir de M. Alexandre Adler. La dernière en date est relative au Liban dont il nous a affirmé, le 25 février dernier, qu’il n’avait pas de Constitution, ce qui est faire bien peu de cas de celle adoptée en 1926.

Publicité

Auteur : Eric Gobe

Chercheur à l'Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman (IREMAM/CNRS)

commentaires