Lettre ouverte à Huguette Dreikaus et à quelques autres à propos du minaret de la mosquée de Strasbourg

Lettre ouverte à Huguette Dreikaus et à quelques autres à propos du minaret de la mosquée de Strasbourg c

par

mercredi 8 décembre 2010

Lettre ouverte à Huguette Dreikaus et à quelques autres à propos du minaret de la mosquée de Strasbourg

chère Huguette, j’ai lu dans le Chournal ceci :

‘‘Huguette Dreikaus évoque, pour sa part, « son compagnon », un « musulman marocain », qui l’assure « que pour pratiquer et pour prier, on n’a pas besoin de minaret ». Bravo d’avoir contribué, personnellement, à une « intégration » individuelle de l’un de ceux dont les islamophobes de tous bords disent qu’ils ne sont pas d’ici. et n’y ont pas leur place.

Mais permet moi de te dire que comme et même si l’Islam, sans clergé hiérarchique, permet à chaque fidèle de donner son interprétation du texte sacré, celle de ton compagnon n’en est qu’une parmi d’autres.Il a raison de dire que pour prier on n’a pas besoin de minaret, pas plus qu’on n’a besoin d’église avec flèche ou de synagogue, mais comment ne pas voir le caractère symbolique de l’inscription d’une mosquée avec son minaret dans le paysage alsacien ?

Pourquoi ce qui est possible dans l’Euro-District, à Kehl, où la mosquée a deux minarets, ne le serait pas ici sur la rive gauche du Rhein ? Tu connais la réponse. C’est qu’en France souffle comme partout en Europe le vent mauvais de l’islamophobie. L’Alsace se distinguerait en cette terre qui a vu passer et s’établir tant de peuples différents en inscrivant ce signal que Roland Ries souhaite et a fait voter (merci à lui).

Les Juifs disaient autrefois « heureux comme D. en France« , quand notre pays les accueillait (non sans antisémitisme et antijudaïsme). Pourquoi ne pas contribuer à ce que nos amis musulmans, qu’ils soient étrangers,d’origine étrangère ou français puissent le répéter à leur tour ?

P.S (non, pas parti socialiste…)

Peux-tu transmettre à ta collègue Anne Schumann, « islamologue » méconnue, puisqu’elle dit qu »‘une mosquée c’est d’abord un lieu de prière« , pour refuser le minaret et les m2 culturels, qu’il n’y a pas de raison valable pour refuser aux musulmans ce que les chrétien, les juifs et d’autres ont à Strasbourg.

Ou alors qu’elle et ses amis s’inquiètent aussi des appels à rejoindre Tsahal, l’armée israélienne, celle de la « pureté des armes » (sic) qu’on trouve parfois dans tel ou tel centre communautaire.Et ajoute lui de ma part, moi qui ai coorganisé deux réunions à Strasbourg-Hautepierre avec Tariq Ramadan dont une avec Michel Warschawski ( qui sera à Strasbourg le 11 janvier) que si elle était venue l’écouter, elle cesserait de parler avec ironie de « gens aussi modérés que Tariq Ramadan ».

Et à Robert Grossmann, à qui j’ai demandé s’il était aussi favorable à un Islam « robertsauvien », répète lui la question, car j’attends encore la réponse. Ou alors qu’il dise à l’évêque qu’il faut un catholicisme alsacien…Il y a déjà les Anglicans qui ont scissionné d’avec le Pape. Ce n’est pas à toi chère Huguette que je vais apprendre que « catholique » signifie universel . Und s’eesch selbst für d’Islam !

Hoppla, je t’embrasse !

L’idiot utile, islamo-gauchiste de service...

DNA

La feuille de chou

Publicité

commentaires