Les relations entre Israël et les Etats-Unis en plein tangage !

L’attitude présomptueuse d’Israël, qui se plaît à transgresser tous les pactes et à faire voler en é

mardi 16 mars 2010

L’attitude présomptueuse d’Israël, qui se plaît à transgresser tous les pactes et à faire voler en éclat toutes les bonnes résolutions, vient de connaître une apothéose qui a donné des sueurs froides à Washington, provoquant un fort tangage relationnel entre les deux pays, comme jamais auparavant.

La récente annonce de la construction de 1 600 logements à Jérusalem-Est par Benyamin Nétanyahou en personne, et ce au beau milieu de la visite du Vice-président américain, Joseph Biden, a fait l’effet d’un affront cinglant aux Etats-Unis, sur lequel les autorités américaines ont décidé de ne pas passer l’éponge…

Dimanche dernier a donc vu le pic d’une crise sans précédent, après toute une série de fins de non recevoir de l’Etat juif, demeuré sourd aux injonctions américaines de stopper ses bulldozers, relayée par la presse israélienne qui a descendu en flèche l’inconséquence de son Premier ministre.

Le récit d’un entretien téléphonique musclé avec Hillary Clinton, laquelle aurait copieusement sermonné Nétanyahou, donne du sel à cette brusque montée de fièvre de la première puissance mondiale, qui se lasse peut-être d’être l’éternel dindon d’une farce à la sauce ultrasioniste...

Hanté par sa seule vision cauchemardesque, l’Iran, nul doute que le gouvernement de Nétanyahou jetterait volontiers dans les oubliettes de l’histoire l’impérieuse pacification avec la Palestine.

Oui, mais voilà, comment se passer de la bienveillante protection américaine, sponsor financier indispensable, et rempart précieux contre le rapport de tous les dangers, le fameux rapport Goldstone, qui brave tous les interdits de la pensée unique en mettant Israël au ban des Nations pour crimes de guerre à Gaza ?

Publicité

commentaires