Les regrets intimes de Jermaine Jackson : « l’islam aurait pu sauver mon frère »

Jamais rumeur de conversion à l’islam n’aura fait autant couler d’encre aux Etats-Unis, et ailleurs, ju

dimanche 27 juin 2010

Jamais rumeur de conversion à l’islam n’aura fait autant couler d’encre aux Etats-Unis, et ailleurs, jusqu’à une inhumation, censée faire éclater la vérité au grand jour, et qui enveloppa un peu plus la star défunte d’un halo de mystère, sous un éloge funèbre empreint d’islamité qui ne fit que cultiver le doute.

Alors, le cultissime Michael Jackson était-il bel et bien devenu Mikael, ou cheminait-il vers une religion qui résonnait en lui, au point de lui vouer un culte ?

Inconsolable, Jermaine Jackson, dont l’adieu public poignant « May Allah be with you », saluait, il y a tout juste un an, la mémoire d’un frère de génie, est sorti de sa réserve en cette première date anniversaire de sa mort pour confier sur les ondes de BBC World Service les regrets intimes qui le tourmentent : regret que son jeune frère si talentueux, et en passe de faire son grand come back, n’ait pas quitté le sol américain plus tôt, regret encore plus douloureux qu’il ne se soit pas converti à l’islam à tant.

"Je pense que si Michael avait embrassé l’Islam, il serait encore ici aujourd’hui, et je dis ça pour plusieurs raisons", a déclaré sans détour celui qui fit figure de frère aimant et protecteur, musulman depuis plusieurs années. Loin de mâcher ses mots à l’égard des Etats-Unis, il a poursuivi en insistant sur la dimension bienfaitrice de l’islam, qui aurait pu insuffler la sérénité et la stabilité auxquelles aspirait désespérément le showman adulé : " Parce que quand tu sais à 100% qui tu es et ce que tu es et pourquoi toi-même et les gens qui t’entourent existent, alors les choses changent et s’améliorent pour toi. Ca donne une certaine force" a-t-il renchéri.

Une fois encore, Jermaine Jackson a dépeint le portrait d’un homme en train de marcher vers Dieu, prenant peut-être le temps de la maturation pour franchir le pas : "Tous ses gardes du corps étaient musulmans parce qu’il faisait confiance à l’islam, parce que ces gens sont capables de se sacrifier pour quelqu’un et aussi parce qu’ils essaient d’être les meilleurs êtres humains possible, non pas pour Michael Jackson, mais pour Allah", soutient-il, avant de conclure : "Quand tu as ces gens autour de toi, tu sais que tu seras protégé par Dieu".

La sensibilité fait homme, Michael Jackson se disait imprégné par l’appel à la prière. Son intérêt sans cesse accru pour les ouvrages religieux en provenance de Barhein, d’Arabie Saoudite, et de différentes mosquées témoignait d’une inclination du cœur grandissante. Cette quête spirituelle, en pleine éclosion, Jermaine Jackson l’avait longuement évoquée dans un entretien exclusif donné à la chaine satellitaire arabe Al Arabiya, en début d’année.

Publicité

commentaires