Les régionales : règlement de compte à O.K. Corral !

Fallait pas commencer ! Quand on remue la boue, on finit toujours pas être éclaboussé ! C’est à ces de

vendredi 26 février 2010

Fallait pas commencer ! Quand on remue la boue, on finit toujours pas être éclaboussé ! C’est à ces deux adages populaires que se résume aujourd’hui, sous nos yeux plus dépités que médusés, une campagne pour les régionales qui sombre chaque jour un peu plus dans le grotesque et le très, très scabreux…

Entièrement mobilisés par l’exhumation d’affaires affriolantes, ce sont des notables UMP de la droite conservatrice qui ont donné le coup d’envoi de cette campagne parallèle, certainement pour sauver Valérie Pécresse, ministre et tête de liste en Ile-de-France, d’un naufrage annoncé.

Mais, l’offensive de l’UMP, après avoir fait la une des médias, a tourné en eau de boudin : un désaveu public et la starisation de la victime, le socialiste Ali Soumaré.

On pensait en avoir fini, quand aujourd’hui, Vincent Peillon, le trublion désigné du PS, a déballé sur la place publique un fait divers impliquant, dans leur jeunesse plutôt activiste, Alain Madelin et Patrick Devedjian. Les deux acolytes d’alors ont été en 1965 condamnés en correctionnelle pour, tenez-vous bien : vol d’une Simca 1000, vol de moteurs de bateaux, faux papiers d’identité, fausses plaques d’immatriculation, la possession d’un pistolet 6,35, et la police à leurs trousses...

Encore une fois, nos élus mettent dans le mille ! Après avoir crié haro sur l’islam, se livrer à un règlement de compte digne d’un western de série B, en débusquant les multiples cadavres dans les placards, ça c’est certain, c’est le blason de la politique qui va en être redoré !

Publicité

commentaires