Les profanateurs de mosquées ont sévi à Maubeuge

Au fil des semaines, les noms de villes et de hameaux de la France profonde, meurtris par des violations islam

lundi 2 novembre 2009

Au fil des semaines, les noms de villes et de hameaux de la France profonde, meurtris par des violations islamophobes, s’égrènent sans fin, affichant un consternant palmarès de profanations de lieux de culte et de sépulture musulmans, qu’aucune action politique tangible ne parvient à juguler.

La mosquée de Maubeuge, dans le Nord, rejoint ainsi la longue liste des édifices religieux défigurés par des slogans haineux et ignominieux, « Islam hors d’Europe », et par les incontournables emblèmes nazis, voire celtiques, exacerbant le spectre d’un nationalisme raciste qui a choisi depuis longtemps son bouc émissaire désigné.

Un extrémisme importé de Belgique ou d’un autre de nos voisins européens limitrophes ? Tel est le fond de la pensée d’Ahmed Falghab, le vice-président de l’Amicale des travailleurs et commerçants marocains du Val de Sambre (ATCM), qui a confié : « Je suis sûr que ce ne sont pas des gens de Maubeuge qui ont fait ça. Ils viennent peut-être de Belgique, ou d’ailleurs : il n’y a jamais eu de racisme ici ».

A ses dires, comment ne pas craindre de voir la grande vision européenne pervertie en son sein par une résurgence de mouvements radicaux anti-musulmans, ravivant de vieux démons contre lesquels l’Union européenne promettait pourtant de faire rempart ?

Publicité

commentaires