Les musulmans de Belgique, ces éternels « sauvages »

Notre respectueuse ministre de la Justice nous a préparé des élections sur mesure afin que les musulmans «

lundi 21 mars 2005

Notre respectueuse ministre de la Justice nous a préparé des élections sur mesure afin que les musulmans « immatures » et « analphabètes » que nous sommes puissent avec « reconnaissance » voter pour renouveler l’A.G. de l’Exécutif des Musulmans de Belgique (dimanche 20 mars 2005) (1)

Ces derniers temps des « dangereux intégristes » décident avec une grande partie de la communauté de ce pays que le vote n’est plus (2). Ils estiment que des violations graves et des ingérences inqualifiables ont créé un tel climat que le vote n’est plus possible (3). Trop c’est trop, voici que les « sauvages » se révoltent en invoquant le droit, c’est à y perdre son latin !

Il ne manquait plus que ça ! Décidemment, ces musulmans ne sont jamais contents. La ministre scandalisée par un tel camouflet, accourt vers les médias pour rappeler aux musulmans l’importance du vote...(4) Nous entendons ici et là, que des groupes de perturbateurs, extrémistes forcément, tentent de manipuler les « pauvres » musulmans indigents et imbéciles que nous sommes. Leurs noms se retrouvent même sur un site français inconditionnel d’Israël qui traite de « l’information » internationale.

On apprend en effectuant des recherches que l’islam est le seul culte où l’ingérence est acceptée, tolérée et même conseillée. Forcément, puisque leur immaturité chronique (des musulmans) est tellement naturelle...

Effarés, nous apprenons que les candidats musulmans subiront un screening (Contrôle de la Sûreté de l’état) qui déterminera si oui ou non ils sont et seront des « gentils et démocrates » musulmans (votre serviteur aurait-il une chance de passer... ?)... Encore plus surréaliste, nous apprenons que la ministre délégitime l’EMB actuel (5) tout en créant une commission (unique) (6) choisie par elle (pourquoi se gêner, nous ne sommes pas à une ingérence prés avec ces « Apaches ») pour instaurer le scrutin.

Je ne reviendrai même pas sur les modes d’inscription et catégorisation ethnique et nationale (sans la belge ?), tellement l’aberration dépasse l’entendement... Intégrez-vous qu’ils nous disaient...

La ministre pourra toujours rappeler à juste titre d’ailleurs que certains de ces « sauvages » sont avec elle et la soutiennent mordicus... Si l’on peut justifier son ingérence en mettant en avant les « bons sauvages », pourquoi pas ?

Je rappelle néanmoins que les « opportunistes » ou les « collaborationnistes » ont de tout temps existé ... Il suffit de jeter un rapide coup d’œil dans le rétroviseur de l’histoire (de notre pays et du monde) pour constater que ces compromissions seront globalement condamnées.

Ce déni de droit ne me laisse même plus pantois, tellement on a été habitués à un traitement aussi différencié. Cette habitude malsaine a fait rentrer dans l’inconscient de la grande majorité des musulmans que la démocratie, c’était aussi ça ! Et bien non, chers musulmans, la démocratie ce n’est pas ça ! On vous trompe, on profite de votre naïveté et bonté.

Depuis ma plus tendre adolescence on m’apprend que nous vivons dans un pays de droit où les pouvoirs sont séparés (indépendance totale)... et que par conséquent l’Etat ne peut s’immiscer dans les affaires du culte ou du judiciaire !

Aujourd’hui ceux-là même qui nous font la leçon de l’éthique, de la déontologie et du respect de la séparation des pouvoirs se comportent de manière tellement désinvolte et méprisante.

Je ne reviendrai même pas sur la présidente (socialiste) du Sénat Anne Marie Lizin (6), honnissant les musulmanes portant le foulard. Cette dame se permet d’envoyer une missive au magistrat de la Cour de cassation de Liège pour l’influencer.... Pour cette ingérence caractérisée, les partis démocratiques (à part le sien) flamand et francophone se sont élevés avec raison pour condamner l’ingérence et la faute (des demandes de démission ici et là) ! Pour le culte islamique ? Silence radio, alors je me pose ces quelques questions en tant que citoyen lambda : Qui viole qui ? Qui est hors la loi ? Qui insulte la séparation des pouvoirs ? Qui souille notre démocratie ? Les musulmans, qui décident de ne pas participer à cette honteuse et indigne farce, ou quelques membres d’un gouvernement démocratique qui outrepassent leurs fonctions ? Qui est radical ? Qui est extrémiste ? Qui est perturbateur ? Je vous laisse juge...

Il serait aussi plus que temps au sein de ce pays que les médias politisés à l’extrême (4ème pouvoir) jouent réellement un rôle d’information et non de porte-parole de tel ou tel ministre sans vérification ni enquête. Il serait temps que l’opposition apathique se réveille dans un sursaut citoyen (certaines voix rarissimes se font entendre) (7), il serait temps que les « Ali alibis » ayant eu des voix musulmanes (qu’ils vont chercher dans les mosquées, comme par enchantement l’intégrisme disparaît à l’approche des élections) aient le courage de se lever et de condamner ces dérives, au lieu de rester passifs et hagard... L’hypocrisie et la lâcheté couplée à l’idiotie sont des maladies suprêmes en politique qui finiront par nous donner l’impression que notre Parlement n’est qu’une séance avalisant à la verticale les désirs « Seigneuriales » de ces « Marquis ».

Il serait temps aussi que les musulmans (qui ont une grande responsabilité dans ce dossier à cause de leurs dissensions et compromissions) de ce pays se réveillent en créant un rapport de force favorable afin que l’on ne fasse plus jamais ce qu’on n’aurait jamais osé imaginer faire ne fût-ce qu’une seconde (à juste titre) avec le culte catholique ou israélite...

Mes « amis » les politiques, le petit citoyen sauvage idéaliste et non populiste que je suis, vous dit pour les 175 ans de notre beau pays : « Vive la Démocratie différenciée et surréaliste à la belge ! »

Notes :

(1) Le site www.suffrage-universel.be cliquez sur Belgique élections musulmanes 2005 (dossier volumineux retraçant le processus électoral)

Et www.vigilancemusulmane.be (site spécialisé) http://www.wafin.be/dossiers/elections/embelections/embelections.phtml

(2) Au sein de la Région bruxelloise, vivent prés de 200.000 musulmans (dont 3/4 de votants potentiels). Seuls 13.000 électeurs ( ?) se sont inscrits à la Région pour ce vote... sur le pays le total s’élève à 60.000-62.000 sur une population estimée à 500.000 musulmans. On constate que la minorité devient la majorité !!!... (Les cours de math sont conseillés...)

(3) article du magazine le Vif L’Express page 22, 21-27 janvier 2005 : L’islam et l’Etat par Felice Dassetto, professeur à l’UCL (Université catholique de Louvain)

Qu’est ce qui pousse, au contraire, les hommes et des femmes politiques à intervenir aussi vigoureusement dans les affaires de ce culte ? Trois raisons au moins.

1 L’espoir de parvenir, par cet organe, à contrôler les mosquées et à contrôler, par là, les franges extrémistes de l’islam...

2 La méconnaissance. La classe politique tout partis confondus, est dans sa majorité insensible aux dimensions religieuses... Un exemple parmi d’autre est la confusion constante entre l’islam comme fait de foi et la culture musulmane. Cette distinction est fondamentale

3 Elle consiste dans la volonté de manœuvrer ces groupes pour, à terme, en obtenir des voix. Car les musulmans sont devenus des électeurs et la dynamique de l’islam est pourvoyeuse de voix.

« Au bout du compte, la politique de l’Etat belge en matière d’islam a brûlé ou épuisé une génération de leaders musulmans qui émergeaient péniblement dans l’espace belge »

« De quel droit l’Etat belge peut-il contrôler idéologiquement le culte musulman ? »

(4) article du Vif l’Express : Aux Urnes musulmans !

Page 20, 21-27 janvier 2005

« Je suis guidée par le double souci de donner au culte musulman les mêmes droits qu’aux autres tout en évitant l’ingérence »

Il est normal que l’Etat puisse y mettre des critères. Mais nous n’avons pas le choix de nos interlocuteurs. Les vérifications et habilitations de sécurité, qui font l’objet d’un avant-projet de loi, actuellement l’examen au Conseil d’Etat, pourront donner lieu à des recours devant une commission composée du président de la commission de la protection de la vie privée, des présidents des Comités de surveillance des services de police et de renseignement, les Comités P et R. S’agissant d’un culte, les vérifications de sécurité relatives aux individus porteront sur le respect du cadre constitutionnel et de la neutralité de l’Etat. C’est ce qui distingue, comme le dit l’essayiste Ali Daddy, l’islam progressiste d’un islam plus fermé (la ministre de la justice, Laurette Onkelinx)

(5) l’EMB : L’Exécutif des Musulmans de Belgique, présidé par Monsieur Mohamed Boulif. http://www.embnet.be/ http://www.wafin.be/articles/emb16.03.05.phtml (conférence de presse) http://www.lesoir.be/rubriques/belg/page_5168_274529.shtml

http://www.dhnet.be/index.phtml ?content=http://www.dhnet.be/dhinfos/index.phtml

(6) http://www.ccm-cie.be

(7) http://www.lesoir.be/rubriques/belg/page_5168_310864.shtml

http://www.mrax.be/mraxinfo/Dossiers/dossier%20foulards/destexthelizin.htm

http://www.ptb.be/scripts/print.phtml ?object_id=24974

(7) http://www.ecolo.be/dossier2004.harmonisation.cultes.php

Publicité

commentaires