Les musulmans d’Angers se déchirent pour le contrôle de la future grande mosquée

Alors que dans la ville de Metz, on assiste à une union sacrée pour la construction de la grande mosquée,

vendredi 15 octobre 2010

Alors que dans la ville de Metz, on assiste à une union sacrée pour la construction de la grande mosquée, à Angers, il en va tout autrement. Les musulmans Angevins se déchirent en effet au sujet du projet de mosquée ( 4,5 millions d’euros, d’investissement) dont les travaux doivent débuter en 2011. Les raisons de cette fitna ( division) locale se situent au niveau des membres du conseil d’administration de l’Association des musulmans d’Angers qui ont prononcé l’éviction du président Abdel Chérif. Ce dernier a aussitôt saisi le juge des référés en dénonçant "une frange « intégriste » de son conseil d’administration." Le nouveau président Djamel Zakri , a indiqué au quotidien Ouest "France qu’une assemblée générale est prévue « fin octobre ou début novembre », en présence des adhérents. « On ne peut pas valider le projet de mosquée sans leur avis. Et il se trouve que le président Chérif a pris des décisions unilatérales sans consulter les adhérents."

Publicité

commentaires