Les affiches du FN : un très mauvais plagiat d’une sinistre affiche suisse

La date fatidique du 14 mars, premier tour des régionales, approche à grands pas, inspirant au FN une campa

jeudi 25 février 2010

La date fatidique du 14 mars, premier tour des régionales, approche à grands pas, inspirant au FN une campagne du plus mauvais goût qui se double d’un plagiat en beauté d’une certaine affiche anti-minarets de l’extrême-droite suisse, l’UDC.

Présente encore dans tous les esprits, l’affiche de sinistre mémoire avait créé un choc visuel inouï que l’on pensait inexportable en France. Mais c’était sans compter le parti aux abois de Jean-Marie Le Pen, et sa stratégie du frapper toujours plus fort, et toujours plus bas, en se vautrant dans la fange d’un populisme ignoble.

« Non à l’islamisme, la jeunesse avec Le Pen ! » tel est le slogan rageusement accrocheur qui relaie un graphisme illustrant au premier plan l’inévitable femme enburkanée, sur fond d’un Hexagone aux couleurs du drapeau algérien, quadrillé par des non moins incontournables minarets en forme de missiles.

Alors que le FN des Alpes-Maritimes s’auto-félicite de cette campagne coup de massue, dans la même veine que leurs amis de l’UDC, c’est un tout autre son de cloche qui nous provient de nos voisins Helvètes, sous le choc d’un pillage aux relents d’une pilule amère à avaler !

« C’est du vol ! » s’époumone le directeur de l’agence de pub de l’UDC (Union démocratique du centre), qui fulmine en évoquant une prochaine action en justice contre les pirates du FN.

Provoquant une guerre entre communicants, l’affiche conçue par le FN en fait une fois de plus l’éclatante démonstration, et ce en toute impunité : la politique, quel que soit le côté de la frontière où l’on se trouve, n’est plus que communication, soit version strass et paillettes, soit version propagande de la terreur.

Publicité

commentaires