Le voile, interdit d’entrée à l’Assemblée Nationale, par une députée UMP

Cachez donc ce voile que nos parlementaires UMP ne sauraient voir ! Cachez donc cette parure de l’épouvan

mercredi 25 novembre 2009

Cachez donc ce voile que nos parlementaires UMP ne sauraient voir !

Cachez donc cette parure de l’épouvante théâtralisée, désignée en couvre-chef de la terreur anti-républicaine !

Les fondements de notre république sont-ils à ce point menacés d’érosion, qu’ils ne sauraient résister en 2009 à la présence d’une lycéenne voilée dans son temple législatif ?

Il faut le croire, puisque l’apparition fugace d’une toute jeune fille, le 12 novembre dernier, sous les dorures de la coupole, revêtue d’atours qui avaient été autorisés, ne cesse d’enflammer les esprits liberticides de la frange droitière de la représentation nationale !

Dans le huis clos de la réunion hebdomadaire du groupe UMP, une femme a repris le flambeau anti-voile, Françoise Hostalier, députée du Nord, appelant ses collègues à modifier le règlement interne de l’Assemblée nationale, afin de proscrire une fois pour toutes l’objet de la sédition dans les tribunes réservées au public.

Cette riposte fait suite à un courrier du président UMP de l’Assemblée Nationale, Bernard Accoyer, qui a mis en émoi des élus drapés dans une indignation affectée. Rafraîchissant la mémoire quelque peu sélective de ses pairs sur la portée des prescriptions, vieilles d’un siècle, relatives à la tenue du public au sein de l’hémicycle, ce dernier a précisé que « se tenir découvert » ne vaut que pour le « couvre-chef » des hommes, et nullement pour le port du foulard par la gente féminine.

Un rappel salutaire, dont un passage notamment a déclenché une bronca révélatrice du raidissement nationaliste de l’UMP, régionales obligent : « les libertés de religion et d’opinion font partie des droits fondamentaux des citoyens, le port de signes (ou tenues) religieux étant interdit uniquement dans les écoles, les collèges et les lycées publics »…

Se dressant en porte-parole des femmes musulmanes, qui décidément comptent pléthore d’ambassadrices toutes autoproclamées, Mme Hostalier est assurée du soutien du chef de file du groupe UMP, Jean-François Copé, lequel s’est engouffré dans une brèche très opportune : vilipender celui qui lui a ravi le fauteuil convoité de président du haut lieu de la République…

Exutoire de tous les échecs et des scandales d’Etat, le voile lève un coin du voile sur des querelles de chapelle plus profondes que la stratégie gouvernementale de l’union sacrée ne le donne à voir…

Publicité

commentaires