Le président du Parlement palestinien relâché après trois ans de détention

Croupissant dans les geôles israéliennes depuis août 2006, Aziz Doweik, aujourd’hui âgé de 60 ans, a r

jeudi 25 juin 2009

Croupissant dans les geôles israéliennes depuis août 2006, Aziz Doweik, aujourd’hui âgé de 60 ans, a recouvré une liberté anticipée grâce à une mesure qualifiée de "libération administrative" selon l’institution pénitentiaire israélienne, qui le délivre de ses chaînes avant l’expiration officielle de sa peine prévue en août.

Ce poids lourd de la politique palestinienne venait de prendre les rênes du Parlement, après que le Hamas ait magistralement ravi la majorité au Fatah aux élections législatives de janvier 2006, lorsqu’il fut arrêté par l’armée israélienne à son domicile de Ramallah, au cours d’une opération de grande envergure répondant au nom de code « Pluie d’été », qui visait à démanteler le mouvement de résistance islamique.

Son interpellation scandaleuse, minutieusement planifiée par Tsahal, suscita alors une déferlante de condamnations internationales, dont celle du Parlement européen, qui restèrent sans effet.

Paralysant la bonne marche législative du Parlement palestinien qui se trouvait amputé de son président, la capture précieuse que représentait Aziz Doweik pour Israël fut assortie d’un vaste coup de filet prenant dans ses mailles une dizaine de responsables du Hamas, dont 8 ministres et 29 députés, en représailles à l’enlèvement du soldat israélien Gilad Shalit en juin 2006. Conforté dans sa légitimité après cette longue épreuve, Aziz Doweik sera soutenu par le Hamas pour briguer à nouveau la présidence du Parlement palestinien, dont il a été écarté illégalement et en toute impunité.

Publicité

commentaires