Le patriarche latin de Jérusalem appelle à la fin de "l’occupation et de l’injustice"

Dans son message de Noël, le patriarche latin de Jérusalem, Fouad Twal, a appelé mardi à la fin de "l’oc

jeudi 25 décembre 2008

Dans son message de Noël, le patriarche latin de Jérusalem, Fouad Twal, a appelé mardi à la fin de "l’occupation et de l’injustice" en Terre Sainte, et exprimé son inquiétude pour l’avenir de Jérusalem "étranglée par les colonies".

"Avec Bethléem qui a attendu pendant des siècles celui qui "briserait le joug qui pesait sur le peuple" (...) nous attendons toujours la manifestation de la grâce du Sauveur qui mettra un terme à l’occupation et à l’injustice", a déclaré Monseigneur Twal dans son message de Noël.

Il a également exprimé son inquiétude pour les chrétiens vivant sur "la terre natale du Christ" et qui "découragés par le manque de paix et la détérioration de la situation politique, émigrent".

Le patriarche latin s’est dit également inquiet du futur de la Ville Sainte de Jérusalem.

"Nous n’oublions pas tout ce qui divise la Ville Sainte : la cupidité, l’injustice et la violence, sans parler de la construction des colonies qui l’étranglent", a-t-il déclaré.

Il s’est élevé par ailleurs contre la barrière de séparation controversée érigée en Cisjordanie par Israël et les centaines de barrages qui limitent la liberté de circulation des Palestiniens dans ce territoire occupé.

"C’est avec douleur et profonde tristesse que nous constatons combien de civils sont bloqués, combien de murs et de barrières sont dressés, créant violence et humiliation, générant rancune et haine", a-t-il souligné, lisant son message de Noël à la presse, à Jérusalem.

Mgr Twal a également évoqué la situation dans la bande de Gaza soumise à un blocus dévastateur par Israël. "Avec tous les patriarches catholiques du Moyen-Orient, nous nous tournons vers nos fidèles et tous les citoyens de Terre Sainte qui vivent dans des conditions dégradées, et nous pensons spécialement au siège injuste imposé à Gaza et qui affecte des centaines de milliers d’innocents", a-t-il affirmé.

"Nous appelons également les Palestiniens à rétablir l’unité entre eux, au sein d’un cadre juridico-étatique légal et reconnu, afin d’épargner aux citoyens la poursuite de ce siège si éprouvant", a-t-il poursuivi.

Source : agences de presse

CAPJPO-EuroPalestine

Publicité

commentaires