Le monde musulman bouté hors des programmes des classes de seconde ?

Tournant résolument le dos aux idéaux qui ont fait sa splendeur, la grandeur de la France va finir par se r

lundi 22 février 2010

Tournant résolument le dos aux idéaux qui ont fait sa splendeur, la grandeur de la France va finir par se réduire comme une peau de chagrin, si elle poursuit sa marche forcée vers un ultra-protectionnisme doctrinaire !

En état d’alerte, les signaux d’un prosélytisme« européo-centriste » ne cessent de clignoter, depuis que le site Rue89 a révélé une bien alarmante épée de Damoclès planant sur l’enseignement de l’histoire dans les cours de seconde…

Ainsi, si les futurs projets de programme annoncés en septembre prochain sont entérinés, les lycéens de notre France de la diversité se verront privés de l’étude de la civilisation musulmane en Histoire-géo, mise aux fers de l’enseignement au profit de « l’Occident chrétien médiéval ».

Face à l’arbitraire le plus absolu, professeurs et Syndicat national des enseignements de second degré (Snes) réprouvent une pseudo-consultation nationale des enseignants menée au pas de charge par un gouvernement replié dans son bunker idéologique.

Dénonçant une manipulation d’Etat, qui concocte un programme farouchement « européo-centré », la responsable syndicale du Snes fait état de premiers retours très critiques et inquiets des enseignants.

Si cette nouvelle croisade de l’ère Sarkozy jetait dans les oubliettes de l’enseignement le troisième chapitre du programme d’Histoire de seconde : « La Méditerranée au XIIe siècle : carrefour des civilisations », il ferait décidément bien sombre dans la France des Lumières !

Publicité

commentaires