Le message fort de la Chine en faveur de la cause palestinienne

Poids lourd de l’échiquier international, la Chine a avancé ses pions dans une stratégie de la main tendu

mercredi 31 mars 2010

Poids lourd de l’échiquier international, la Chine a avancé ses pions dans une stratégie de la main tendue, lors du 22e sommet arabe qui s’est tenu en Lybie, ponctuant les grands travaux en cours d’un message fort en faveur d’une proximité renforcée avec les puissances arabes et de l’éclosion de la souveraineté palestinienne.

Emissaire spécial du président chinois Hu Jintao, M. Wu a confirmé, devant les dirigeants arabes réunis pour débattre de la protection de Jerusalem-Est, de la réconciliation du monde arabe et du problème nucléaire iranien, la volonté politique de son pays de nouer des liens durables et de qualité avec l’Orient.

Très sensibilisé à la question palestinienne, et se disant préoccupé par un enlisement des négociations, véritable bombe à retardement, M.Wu a insisté sur le rôle qu’entend jouer son pays pour démêler une situation qui semble aujourd’hui inextricable : « Réaliser un règlement global du problème du Moyen-Orient et établir un Etat indépendant palestinien sont la position constante de la Chine", a-t-il déclaré.

Liée au monde arabe par une longue histoire d’amitié depuis la création du Forum sur la coopération sino-africaine, la Chine souhaite manifestement amorcer un nouveau virage et promouvoir des relations au beau fixe consolidées par des échanges réguliers sur le plan politique, économique, et culturel, tout en développant une coopération énergétique et environnementale.

Dans un au revoir à la tonalité d’un « à bientôt », l’envoyé spécial a quitté le colloque en indiquant au préalable que la ligue arabe et les ministres des Affaires étrangères arabes seront informés des préparatifs de la réunion des chefs de la diplomatie chinois et africains, prévue en mai prochain.

Publicité

commentaires