"Le jeune imam", la télé-réalité malaisienne à succès, revient pour la saison 2

Affolant la courbe de l’audimat, « Le jeune imam » reviendra cette année sur la chaîne cablée malaisi

jeudi 6 janvier 2011

Affolant la courbe de l’audimat, « Le jeune imam » reviendra cette année sur la chaîne cablée malaisienne pour la saison 2, après avoir transformé haut la main l’essai de l’an passé, au-delà de toutes les prévisions les plus optimistes.

La Malaisie s’est prise, à son tour, au jeu de la télé-réalité, en élaborant un divertissement unique en son genre, qui s’est invité dans les foyers pour la plus grande joie de la gent féminine, à mille lieues du spectacle indigent qui fait les heures vénales et obscènes de notre petit écran.

On ne change pas un concept qui gagne, aussi, comme ce fut le cas lors du numéro inaugural, huit hommes âgés de 18 à 27 ans cohabiteront ensemble durant dix semaines, au cours desquelles ils devront briller par leur connaissance de l’islam, la bonne application des rites, et la manière idoine de prêcher, chacun briguant la position très convoitée de "meilleur imam", avec un pèlerinage à la Mecque, tous frais payés, à la clé.

Cette année deux petites variantes viendront pimenter le programme, dont l’une pourrait faire son petit effet... polémique : l’émission ouvre ses plateaux aux candidats de pays voisins, tels Singapour et l’Indonésie, et les prétendants seront jugés sur leur capacité à porter la bonne parole islamique auprès de communautés indigènes dans la jungle malaisienne, dont la plupart ne sont pas musulmanes.

Sous le regard bienveillant des autorités musulmanes qui y voient un moyen de rajeunir et dynamiser l’image de l’islam, quand le religieux se fait ludique sans perdre son âme, cela donne une télé-réalité incomparable et dépaysante, à côté de laquelle nos émissions standardisées n’en paraissent que plus décadentes…

Publicité

commentaires