Le dessinateur suisse Chappatte témoigne de l’horreur de Gaza dans une BD

De retour de Gaza, Chappatte a utilisé son mode d’expression de prédilection, la BD, pour illustrer le cri

vendredi 13 février 2009

De retour de Gaza, Chappatte a utilisé son mode d’expression de prédilection, la BD, pour illustrer le crime contre l’humanité dont a été victime la population civile. Ou comment un dessinateur devient un vrai reporter de guerre, dénonçant à travers la force évocatrice et narratrice d’une BD un génocide contemporain.

Son reportage est à voir et à lire sur le site du Temps

Publicité

commentaires