Le député PC André Gerin : Halte au voile intégral et… à la finance islamique !

Halte là ! Le voile intégral et la finance islamique ne passeront pas ! Parmi les fervents gardiens du tem

dimanche 11 octobre 2009

Halte là ! Le voile intégral et la finance islamique ne passeront pas ! Parmi les fervents gardiens du temple laïc, il faut bien le reconnaître, André Gerin a gagné ses galons de commandeur de l’Ordre des islamo-incompatibles !

De toutes les batailles, le député communiste du Rhône, qui s’est construit une belle petite notoriété sur l’autel de l’islam, ne descend plus du destrier qu’il a enfourché depuis qu’il a pris les rênes de la commission parlementaire sur le voile intégral.

Dans une charge qui n’avait rien d’héroïque, le parlementaire, qui se croit manifestement investi d’une mission suprême, avait contribué avant l’été à nourrir une fantasmagorie de la peur dans des esprits français en proie à d’autres tourments, sous des cieux déjà bien embrumés …

Dans une chevauchée débridée, aussi délétère que totalement injustifiée, André Gerin repart à l’assaut du nouveau péril, vert forcément, qui menace à ses yeux les fondations de la forteresse républicaine : la finance islamique.

Quand le président de la Chambre de Commerce Franco-Arabe, Hervé de Charette, appelle à faciliter l’implantation de la finance Sharia compatible" sur le territoire national, André Gerin se cabre, se heurtant cette fois-ci à une stratégie gouvernementale que dicte le surendettement d’Etat. Et, en la matière, il n’y a plus aucun leitmotiv islamophobe qui vaille !

Rejoignant son collègue Henri Emmanuelli dans la même croisade, l’élu du PC s’est adressé au Premier ministre, François Fillon, en lui demandant de « surseoir » à l’introduction de principes de la finance islamique en droit français.

En fait, pour l’expert tout terrain qu’est M.Gerin, que ce soit sur la religion musulmane, sur le voile intégral, et maintenant sur la finance islamique, dès lors que la France s’approche un peu trop près de l’islam, le pire est à craindre : sa reddition au mal absolu…

L’union de la gauche renaîtra-t-elle de ses cendres à travers le prisme de son scénario catastrophe de l’islam ? A en juger par le concert de critiques contre le voile intégral, et l’opposition du PS au projet de loi sur le financement des PME parce qu’il introduit une disposition en faveur de la finance islamique, force est de constater que c’est là une vision unanimement partagée dans l’opposition.

Face aux croisés socialistes et communistes, prêts à ferrailler en recourant à l’arbitrage du Conseil Constitutionnel, le cabinet de Christine Lagarde, ministre de l’Economie et des Finances, a envoyé un signal fort qui augure d’une détermination inébranlable : « si le Conseil constitutionnel censurait l’amendement concerné, il serait introduit dans un autre projet de loi ».

Après la mission sur le voile intégral, il sera beaucoup plus difficile à André Gerin de récidiver avec la finance islamique...

Publicité

commentaires