Le coup de frein des démocrates américains du Sénat à la fermeture de Guantanamo

Infligeant un vrai camouflet au président Obama, le Congrès américain vient d’opposer son veto sur le fin

jeudi 21 mai 2009

Infligeant un vrai camouflet au président Obama, le Congrès américain vient d’opposer son veto sur le financement estimé à 80 millions de dollars pour la fermeture de Guantanamo.

Le Sénat marche ainsi sur les pas de la Chambre des représentants qui, la semaine dernière, avait déjà refusé d’accéder à cette requête de l’administration en place, posant comme préalable incontournable un plan détaillé sur le devenir des détenus du camp concentrationnaire.

Alors que la chambre haute américaine allait statuer sur un budget supplémentaire de 91,3 milliards de dollars considéré comme prioritaire, celui alloué aux guerres en Afghanistan et en Irak, le leader de la majorité démocrate, Harry Reid, se déclarait hostile au financement du transfèrement des détenus de Guantanamo aux Etats-Unis.

« Ce n’est ni le moment, ni le projet de loi pour traiter ce problème », a-t-il indiqué à la presse, renchérissant : « En aucun cas les démocrates ne bougeront sans un plan complet et responsable du président ».

Rappelons que deux jours après son accession au pouvoir, le président Barack Obama ordonnait la fermeture du bagne de Guantanamo d’ici à janvier 2010, tout en nommant un groupe de travail dédié au réexamen des cas dramatiques des 240 prisonniers en détention illimitée. Seulement 30 parmi eux ont été à ce jour considérés éligibles à une remise en liberté, la fin d’un interminable calvaire dans l’enfer carcéral made in USA.

Publicité

commentaires