Le cimetière militaire de Notre-Dame-de-Lorette : le lieu symbolique visité par Nicolas Sarkozy

Dans la continuité de l’émission « Paroles de Français » conçue sur mesure pour revaloriser son imag

mardi 26 janvier 2010

Dans la continuité de l’émission « Paroles de Français » conçue sur mesure pour revaloriser son image de souverain proche du peuple, l’hyperactif président de tous les français enchaîne aujourd’hui, à petites foulées, par la visite d’un lieu hautement symbolique, à l’heure où le débat très controversé sur l’identité nationale a pris ses quartiers dans les préfectures de France et de Navarre.

C’est donc sur le cimetière militaire de Notre-Dame-de-Lorette que s’est porté le choix de notre stratège en chef, théâtre de trois profanations des tombes musulmanes entre 2007 et 2008, année au cours de laquelle 576 sépultures musulmanes et juives ont été souillées ignominieusement.

Accompagné de sa garde rapprochée, le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, de la Défense, Hervé Morin, du secrétaire d’État aux anciens combattants, Hubert Falco, et du ministre de l’Immigration, Éric Besson, le chef de l’Etat, qui a mesuré l’urgence de rendre un hommage appuyé à la communauté musulmane française, visitera en premier le carré musulman du cimetière, tout en honorant la mémoire de tous les soldats qui ont donné leur vie pour la France, de toutes confessions.

Dans un virage à 180 degrés, après le voile intégral, dont il n’a pas soufflé mot hier sur TF1, et la consultation biaisée des citoyens sur une question identitaire dont ils n’ont cure, Nicolas Sarkozy a réajusté son costume de grand rassembleur, soudainement épris de fraternité, dans une proximité artificielle qui laisse incrédule et de marbre.

Publicité

commentaires