Le Prince Moulay Hicham El Alaoui soutient la contestation marocaine

La clameur contestataire marocaine peut compter sur le soutien de poids de son prince rebelle, surnommé le "p

mercredi 23 février 2011

La clameur contestataire marocaine peut compter sur le soutien de poids de son prince rebelle, surnommé le "prince rouge", Moulay Hicham El Alaoui.

Epris de démocratie, riche d’une double culture à la croisée de la galaxie arabo-musulmane et de l’occident, Moulay Hicham El Alaoui comprend et approuve la protestation populaire qui monte dans son pays, se félicitant sur France 24 de sa nature pacifique, tout en saluant l’intelligence politique des organisateurs du mouvement Liberté et Démocratie, initiateurs de la manifestation du 20 février.

Cousin germain du roi du Maroc Mohammed VI, l’intellectuel insoumis de la famille, chercheur à l’Université de Stanford, farouchement attaché à son libre arbitre, incarne un renouveau marocain qui a les accents de la démocratisation, à travers des prises de position sans concession à l’égard de l’institution royale.

Moulay Hicham El Alaoui aspire-t-il à être plus qu’une source d’inspiration dans une transition incontournable qu’il appelle de ses vœux ? Tout est dans sa conclusion à la nuance métaphorique : « l’aiguillonnage, oui, le pilotage non »…

Publicité

commentaires