Le Monde Arabe derrière le Qatar pour la Coupe du Monde de Football en 2022

Tous les regards du Monde Arabe se tournent vers l’horizon 2022, un avenir qui semble lointain, et qui n’e

jeudi 15 avril 2010

Tous les regards du Monde Arabe se tournent vers l’horizon 2022, un avenir qui semble lointain, et qui n’est pourtant qu’à quelques encablures d’une échéance décisive : l’arbitrage de la FIFA, qui désignera le 2 décembre 2010 à Zurich le pays organisateur de la Coupe du Monde de Football.

Autant dire que le soutien inconditionnel du Conseil de la jeunesse arabe et des Ministres des Sports au projet de grande ampleur du Qatar, est une carte maîtresse, qui crédibilise une candidature sur laquelle se cristallisent tous les espoirs.

Au-delà de l’aspect purement sportif, l’édition 2022 du tournoi le plus prisé au monde est une vitrine planétaire prestigieuse, dont le Monde Arabe mesure pleinement l’impact positif qu’elle représenterait pour sa population et l’image de la région.

Aussi, est-ce un projet ambitieux que le Qatar porte à bout de bras, basé sur les valeurs précieuses de la paix et de l’amitié entre les peuples, tout en privilégiant la proximité en raison de la taille modeste du pays, et le développement solidaire grâce à la vulgarisation des technologies. L’accent sera mis notamment sur l’innovation, à travers une technologie d’air conditionné existante déjà dans le pays, mais dont les procédés seront améliorés d’ici à 2022.

De surcroît, anticipant et dépassant les desiderata de la FIFA qui exige du pays d’accueil une capacité hôtelière de 60 000 chambres, le Qatar entend marquer des points en garantissant une capacité de l’ordre de 70 000 à 80 000 chambres d’hôtels.

Loin de la sinistrose mondiale, l’économie du Qatar est en pleine expansion et recèle d’atouts, que seuls les nouveaux marchés émergents peuvent offrir, à l’instar de l’ensemble du Monde Arabe.

En ordre de marche pour soutenir avec enthousiasme une candidature qui fait déjà rêver tous les publics de 7 à 77 ans, le Monde Arabe est derrière le Qatar pour consolider un marché du football jeune, dynamique et prospère, rejoint par quelques grands noms du ballon rond, annoncés comme ses grands parrains : Josep Guardiola, Gabriel Batistuta, Roger Milla, Ronald de Boer et Bora Milutinovi.

Publicité

commentaires