Le MRAP porte plainte contre les propos d’Eric Zemmour

Le MRAP, après avoir saisi le Conseil supérieur de l’audiovisuel, porte plainte contre les propos d’Eric

vendredi 26 mars 2010

Le MRAP, après avoir saisi le Conseil supérieur de l’audiovisuel, porte plainte contre les propos d’Eric Zemmour

Le MRAP, qui avait déjà saisi le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) pour lui demander de prendre des sanctions appropriées à l’encontre du journaliste Eric Zemmour, déposera plainte devant la Justice contre les propos controversés de ce dernier.

Pour le MRAP, ces propos, présentant les trafiquants de drogue comme « noirs et arabes » pour « la plupart » d’entre eux, sont constitutifs du délit d’injure à caractère raciste. En effet, en liant les méfaits de ces délinquants à leurs origines - en non pas à des processus de marginalisation sociale, de concentration de la misère dans certaines zones, de ce que certains appellent une « ghettoïsation » de fait -, le journaliste a injurié un groupe de personnes défini par leurs origines. Puisque les origines (et non pas la situation sociale) sont mis en rapport avec le taux de délinquance, l’ensemble des personnes partageant les mêmes origines se voient exposées au soupçon d’être des délinquants potentiels. C’est leur origine commune qui est présenté comme « criminogène ».

Le MRAP décide donc de porter l’affaire devant la justice, l’injure à caractère raciste étant un délit prévu et sanctionné par l’article 33 alinéa 3 de la Loi sur la liberté de la presse (Loi du 29 juillet 1881).

Paris, le 25 mars 2010.

Publicité

commentaires