Le Forum social européen : vers une véritable résistance citoyenne

Un certain nombre d’associations issues de l’immigration, des banlieues ou des associations musulmanes ont

par

dimanche 9 novembre 2003

On se souvient du succès du FSE tenu à Florence en novembre 2002. On y attendait 20 000 personnes, 60 000 ont répondu à l’appel dans un élan de préoccupation face à des défis tels que la lutte contre le libéralisme, la guerre, l’exploitation, la violation continue des droits de l’homme et du citoyen. Du 12 au 16 novembre 2003, Saint-Denis (Paris) accueillera le prochain Forum Social Européen.

Un certain nombre d’associations issues de l’immigration, des banlieues ou des associations musulmanes ont compris l’importance d’un tel événement et ont décidé de s’investir dans ce Forum. L’enjeu est de taille, car il s’agit de pouvoir faire entendre ces voix au niveau européen sur des questions qui nous intéressent particulièrement et de pouvoir interpeller la société civile mais aussi institutions, politiques et syndicats sur l’immigration, la discrimination, la question de l’islam en Europe, la citoyenneté, etc.

De la réalité d’une présence…

Les associations musulmanes et issues de l’immigration sont au centre de toutes les stigmatisations. Ils sont les représentants d’une mémoire coloniale mal assumée, d’une main d’œuvre étrangère exploitée, de ces quartiers populaires stigmatisés et, pour beaucoup, d’une culture musulmane à la fois riche et controversée.

Depuis plus de 50 ans, ces différents mouvements associatifs ont démontré leur capacité de mobilisation et leur implication dans les grands débats de société.

Malheureusement, ils ont été peu entendu, peu reconnu. Des mouvements ouvriers maghrébins issus de la seconde Guerre Mondiale (les années 60-70) aux mouvements, collectifs et associations musulmanes de ces dernières années, en passant par le mouvement beur durant les années 1980. Quels qu’aient été leurs actions et leur discours, il y a eu peu d’écoute et beaucoup de manipulation. Lorsque la reconnaissance était au rendez-vous, les représentants de ces mouvements associatifs furent très souvent réduits à de la chair à canon électorale.

Au-delà de quelques maigres représentations, nulle parole entendue, nulle revendication considérée, nulle écoute véritable. Ils ont été les bâillonnés du débat public, les exclus d’un système dans lequel ils se sont pourtant totalement investis.

Pourtant, au cœur de cette société, ils portent un regard différent et sans concession, un regard riche de leurs différences et de leurs origines :

1. Porteurs, dans leur chair et au sein même de leur famille de la mémoire coloniale, l’arbitraire et toutes autres situations d’injustices les révulsent. Aujourd’hui comme hier, ils ont hérité de ce devoir de résistance contre toutes nouvelles formes de colonisation.

2. Issus d’une double culture, à la fois d’ici et de là-bas, ils portent logiquement un regard original sur notre environnement qui les empêche de sombrer dans la banalisation et les automatismes faciles au moment où certain veulent imposer une vision unique du monde.

Citoyens français et de France, ils peuvent contribuer et agir de façon pertinente sur certain thèmes tant nationaux (la politique sécuritaire, la justice à deux vitesse, la question de l’éducation, des discriminations, de l’islamophobie, etc…) qu’internationaux (la Palestine, la Tchétchénie, la guerre en Iraq, le rapport ambiguë de la France avec ses ex-colonies, la politique des institutions financières internationales, la sélectivité dans l’apport au soin des malades du Sida, etc.). Tout cela pour faire entendre, avec d’autres, une parole libre affirmant qu’un autre monde est possible aussi bien dans nos cités, dans nos banlieues qu’au niveau international. Dénoncer avec acharnement la situation de ceux qui continuent de souffrir lorsqu’on éteint notre poste de télévision, qu’ils soient au coin de la rue où de l’autre côté de l’hémisphère.

… Vers une contribution au mouvement social

Depuis quelques années déjà, les mouvements anti ou alter-mondialistes se posent comme la conscience d’un monde plus juste, partageant des valeurs communes. Ils ont su mettre en évidence la relation intrinsèque qui existe entre ce que nous vivons quotidiennement dans nos cités et ce qui se passe dans les quartiers de Bangkok, de Gaza, de Conakri ou d’ailleurs.

Porteurs d’une nouvelle idée du monde, ils se veulent les promoteurs du changement à travers leurs revendications. En cela, les association des quartiers et issus de l’immigration se déclarent solidaires et ne peuvent qu’y adhérer pleinement, une adhésion de conviction, loin des faux-semblants et des tendances du moment.

Le FSE (Forum Social Européen) est un événement important qui permettra de faire connaître quel type de contribution peuvent apporter les mouvements associatifs de France. A ce titre, les différents mouvements associatifs musulmans et/ou issus des quartiers ou de l’immigration seront partis prenante de ce prochain forum.

Ils essayeront, autant que possible, d’être présents à tous les niveaux de son élaboration, conscients de la vocation du FSE de faire porter une voix originale et alternative contre le modèle mondialiste proposé actuellement. Dans ce cadre, des thématiques seront proposées. Parmi elles, nous pouvons citer :

La question des migrants : aujourd’hui, l’Europe tend à devenir une forteresse qui n’ouvre ses portes que par pur intérêt économique, ignorant le destin de ces femmes et de ces hommes qui frappent à sa porte. Il s’agit aujourd’hui d’adopter une véritable politique migratoire en restant sensible à la paupérisation de certains pays que l’Europe a parfois elle-même engendrée. Par ailleurs, elle doit revoir sa politique d’asile et d’accueil des étrangers. L’Afrique et l’Asie ne sont pas à la base des pays pauvres ; ils ont été appauvris au profit d’intérêts venant du Nord. L’Europe a ce devoir de rééquilibrer la donne.

La question des banlieues : Les cités deviennent aujourd’hui le Quart-Monde d’une Europe qui ne sait plus gérer ses minorités socio-économiques et culturelles. Nous savons combien ce qui se passe dans les banlieues révèle les signes précurseurs de ce qui se propagera dans le reste de nos sociétés. Les politiques ultra-libérales expérimentent dans ces quartiers ce qu’elles réservent à nos sociétés de demain.

La question des ex-colonies : l’Europe ne peut plus et ne doit plus ignorer sa responsabilité dans la situation actuelle des pays du Maghreb et de l’Afrique sub-saharienne. Ces pays subissent, jusqu’aujourd’hui, les conséquences d’une politique coloniale et néo-coloniale, qui détruit les potentiels économiques et politiques de ces pays. Ils font partie prenante de la réalité européenne par leur histoire, leur réalité politique et culturelle et leurs relations avec cette Europe officielle.

La question de l’Islam : Dans le processus de résistance contre l’ultra-libéralisme et dans la globalisation qui se développe, il s’agit aujourd’hui de pouvoir redonner du sens à ce monde, d’être capable de transmettre des valeurs susceptibles de rendre ce monde meilleur. Nul doute que toutes les contributions sont bonnes à prendre dans ce domaine. Humanistes, agnostiques et religieux ont tous une contribution à apporter. Chaque époque a trouvé son démon : aujourd’hui, après les événements du 11 septembre 2001, l’Islam a pris ce rôle malgré tout ce qu’il peut proposer en terme d’enjeu. Le problème n’est pas dans le fait d’opposer un modèle civilisationnel à un autre mais de pouvoir comprendre que toutes les collaborations sont importantes et que l’Islam a une place importante sur la scène européenne. Au delà de l’Islam, la présence des religions dans ce mouvement de résistance est un fait qu’il faut encourager. Dire Dieu aujourd’hui ne signifie pas l’imposer. Il s’agit de pouvoir faire résonner les principes et les valeurs universels qui traversent toutes les spiritualités, afin d’en faire un levier pour améliorer notre vision du monde et de proposer des alternatives qui nous rassemblent.

Résister et espérer

Instaurer les ponts du dialogue et du débat au niveau politique, économique, social, culturel et civilisationnel ; telle est l’ambition, tant au niveau local que national, européen ou international. Montrer qu’il existe des fils directeurs par lesquels il faut passer pour comprendre les mécanismes du monde actuel doit être l’un des objectifs de ce forum. Ces différents associations et mouvements, qu’elles soient « religieuses » ou « laïques », peuvent être les promoteurs du dialogue et de l’échange des cultures, des peuples, et des civilisations, localement, dans les quartiers, aussi bien qu’au niveau international.

 

Selection des séminaires et pleinières du FSE ou le Collectif des musulmans de France (et/ou le réseau Résistances citoyennes) intervient :

Jeudi 13 Novembre

 

9h / 12h--------------------------------------------------------------------------------------------

 

1 - Pourquoi une force de protection du peuple palestinien ? (séminaire)

Orateurs : Nahla Chahal (CCIPPP), P. Nicholson, J. Eyraud (No Vox), B. Amra…

Organisateurs du séminaire : CCIPPP, AFPS, LDH

Lieu : Paris La Villette - Chapiteau Florence

 

 

18h / 21h------------------------------------------------------------------------------------------

 

1 - Irak  : Mondialisation et colonialisme (Plénière)

Orateurs : Nahla Chahal, A. Rekaby (Irak), G. Galloway (UK)…

Lieu : Saint-Denis - Chapiteau stade de France

 

2 - Femmes des quartiers populaires, de l’immigration et/ou musulmanes (Séminaire)

Oratrices : Fatima Hsaini (MIB), Sakina Bakha, Siham Andalouci (CMF), Naïma Boutelja, Françoise Gaspard…

Organisateurs du séminaire : MIB, DiverCités, Collectif des musulmans de France, CRI, FTCR…

Lieu : St-Denis - Académie A. Fratellini

 

 

Vendredi 14 Novembre

 

9h / 12h--------------------------------------------------------------------------------------------

 

1 - L’Islam en Europe : enjeux et défis (Plénière)

Orateurs : Siham Andalouci (Collectif des musulmans de France), D. El YazamI (LDH)…

Lieu : Paris La Villette - Chapiteau Mumbaï

 

2 - Religions et altermondialisation (Séminaire)

Orateurs : F. Houtard, Tariq Ramadan, M. Benassayag, Omeyya Seddik…

Organisateurs du séminaire : Collectif des Musulmans de France, MIB, Irish Antiwar Movement, CCIPPP…

Lieu : Ivry sur Seine - Quai de Seine - Salle 1

 

3 - Mémoires des luttes de l’immigration, actualité et avenir (Séminaire)

Orateurs : Mogniss Abdallah, Ahmed Boubeker…

Organisateurs du séminaire : MIB, Divercités, Just Peace…

Lieu : St-Denis - L’Humanité - Salle 1


 

Vendredi 14 Novembre (suite)

 

18h / 21h -----------------------------------------------------------------------------------------

 

1 - Palestine : Pour une paix juste (Plénière)

Orateurs : M. Sibony (UJFP), M. Warschawski (Israël), A. Bishara (Palestine), F. Barghouti (Palestine)…

Lieu : Paris La Villette - Cité des sciences Espace condorcet

 

2 - Mouvements issus de l’immigration et mouvement social (Séminaire)

Orateurs : Tarek Kawthari, S. Bouamama, C. Guillerme, P. Tchétché Apea…

Organisateurs du séminaire : MIB, Collectif des musulmans de France, Attac, G10, Conf. paysanne, Sans-papiers…

Lieu : La Villette - Le parquet de bal

 

3 - Islamophobie et judéophobie : comment agir ? (séminaire)

Orateurs : V. Geisser, B. Dréano, Abdelaziz Chaambi

Organisateurs du séminaire : FTCR, MRAP, Collectif des Musulmans de France, CEDETIM…

Lieu : St-Denis - L’Usine - Salle Saulnier

 

 

 

 

 

SAMEDI 15 NOVEMBRE

 

9h / 12h--------------------------------------------------------------------------------------------

 

1 - Justice : gestion policière des quartiers (Plénière)

Orateurs : Tarek Kawtari (MIB ), Syndicat de la Magistrature…

Lieu : Saint-Denis - Académie Annie Fratellini - Cirque

 

2 - Dialogue des cultures : antisémitisme et islamophobie (Plénière)

Orateurs : M. Aounit (MRAP), Tariq Ramadan…

Lieu : Ivry sur Seine - Halle Venice Gosnat

 

3 - Mouvements de solidarité avec la Palestine en Europe, quelles rôles ? (Séminaire)

Orateurs : Yamin Makri, M. Warshavski, M. Sibony, Omeyya Seddik, D. Bensaïd,
D. Vidal…

Organisateurs du séminaire : MIB, Palestine Solidarity Campaign, UJFP, Collectif des Musulmans de France, Just Peace, CCIPPP…

Lieu : Paris La Villette - Chapiteau Porto Alegre

Publicité

Auteur : Siham Andalouci

commentaires