Le CRAN prêt à saisir la justice suite aux propos racistes d’Eric Zemmour

Le CRAN condamne absolument les propos racistes tenus par l’éditorialiste Eric Zemmour lors de l’émissio

lundi 1 décembre 2008

Le CRAN condamne absolument les propos racistes tenus par l’éditorialiste Eric Zemmour lors de l’émission "Paris/Berlin : le débat" diffusée sur Arte le 13 novembre 2008, et demande une sanction immédiate, faute de quoi il saisira la justice.

Face au philosophe Vincent Cespedes, à la comédienne et écrivaine allemande Renan Demirkan et à Rokhaya Diallo, présidente de l’association "Les indivisibles", Eric Zemmour a explique que "des races" existaient et que l’on pouvait identifier ces races "à la couleur de [la] peau".

Il a expliqué : "J’ai le sentiment qu’à la sacralisation des races de la période nazie et précédente a succédé la négation des races". Ces deux conceptions seraient, selon Eric Zemmour, "aussi ridicule l’une que l’autre".

Il a ajouté plus tard, à l’encontre d’une des invitées : "J’appartiens à la race blanche, vous appartenez à la race noire !"

Le CRAN rappelle solennellement que tous les scientifiques s’accordent depuis des décennies pour reconnaitre qu’il y a une seule espèce humaine, et non plusieurs "races" qui se différencieraient par la couleur de la peau, ou par tout autre caractère.

L’espèce humaine comporte des noirs, des blancs, des métis, des blonds, des bruns des grands, des petits etc. Parmi les êtres humains, il existe un continuum de couleur de peau, comme il y a un continuum de couleur de cheveux ou un continuum de taille humaine : il n’y a pas plus de "race de grands" que de "race de petits", de "race de blonds" que de "race de bruns", de "race noire" que de "race blanche".

Le CRAN est choqué que des propos racistes puisse être tenus sur une grande chaîne de télévision franco-allemande sans entraîner aucune sanction.

Le CRAN se réserve de saisir la justice si aucune sanction n’était prise à l’encontre d’Eric Zemmour par ses actuels employeurs.

Patrick Lozès

Président du CRAN

Publicité

commentaires