Le CFCM opposé à la création d’une commission d’enquête parlementaire sur le port de la Burqa en France

COMMUNIQUÉ A la suite de l’initiative d’un groupe de députés réclamant la création d’une commiss

samedi 20 juin 2009

COMMUNIQUÉ

A la suite de l’initiative d’un groupe de députés réclamant la création d’une commission d’enquête parlementaire sur le port de la Burqa en France et des différentes réactions que cette initiative a suscitées, le Conseil français du culte musulman (CFCM) s’interroge sur l’opportunité réelle de cette démarche et réitère sa ferme opposition à la mise en place d’une telle commission.

La pratique du port du Niqab ou de la Burqa, qui n’est pas adoptée par la majorité des théologiens musulmans, correspond à un usage très rare et extrêmement marginal en France.

Le Conseil français du culte musulman entend faire part de sa profonde préoccupation quant à la façon dont est évoqué ce sujet qui risque encore une fois de stigmatiser gravement l’islam et les musulmans de France.

Le CFCM rappelle que les musulmans de France sont dans leur immense majorité soucieux de vivre leur foi sereinement au sein de la communauté nationale, dans le cadre du strict respect des lois de la République.

Le Conseil français du culte musulman rappelle également que les libertés individuelles, si chèrement acquises, font partie intégrante des fondements de notre République, et ne peuvent être limitées qu’en proportion des impératifs de l’ordre public.

Le Conseil français du culte musulman appelle le Président de la République, Monsieur Nicolas SARKOZY, garant de la cohésion nationale, à réitérer la force et l’actualité de ces principes.

Fait à Paris, le 20 juin 2009

Publicité

commentaires