Large victoire du non !

Les Français ont rejeté à une large majorité le traité instituant une constitution européenne. Les élec

lundi 30 mai 2005

Les Français ont rejeté à une large majorité le traité instituant une constitution européenne. Les électeurs qui se sont déplacés en masse (69,74% de taux de participation), ont voté en toute lucidité, sans se laisser influencer par la propagande massive en faveur du « oui ».

Cette victoire écrasante du « non » constitue un véritable séisme politique. Elle ruine le peu de crédibilité politique qui restait encore à Jacques Chirac, lequel va certainement opérer un changement de Premier ministre. Mais la « nouvelle impulsion » promise par le chef de l’Etat ne sera que la poursuite de la même politique économique dont on a pu mesurer l’inefficacité.

Mais la plus grande déflagration politique risque d’avoir lieu au PS. Le vote majoritaire de son électorat en faveur du « non », représente un désaveu pour le Premier secrétaire François Hollande, dont la candidature aux élections présidentielles est sérieusement compromise. Laurent Fabius, chef de file du non est quant à lui, le grand vainqueur de ce référendum.

Du coté du paysage islamique français, les associations musulmanes siégeant au CFCM et qui étaient pour le « oui », apparaissent plus que jamais comme des béni-oui- ouiste en décalage total avec « leur base » plutôt favorable au non.

Nous reviendrons ultérieurement sur les conséquences de ce scrutin.

Publicité

commentaires