Lâche assassinat d’un professeur de religion islamique à Anvers (Belgique)

Ce soir (mardi 26 novembre), aux environs de 17h, Mohamed Achrak, 27 ans, a été abattu d’une balle dans la

mercredi 27 novembre 2002

Ce soir (mardi 26 novembre), aux environs de 17h, Mohamed Achrak, 27 ans, a été abattu d’une balle dans la nuque. Cela s’est passé chez lui, dans la Schapenstraat, un bloc d’habitations de Borgerhout. Mohamed était professeur de religion islamique dans l’enseignement officiel.

Il est rentré chez lui vers 16h30 pour manger avec ses parents (Ramadan Iftar). Le voisin, âgé de soixante ans, se tenait prêt, dans le bloc, un pistolet à la main pour tirer sur le père d’Achrak. Le père se baisse et le tir manque sa cible. Le tireur appuie une nouvelle fois sur la détente et atteint Mohamed à la poitrine.

L’avocate Zohra Othman rendait ce soir visite à la famille et aux voisins du bloc d’appartements. Elle a témoigné que Mohamed, blessé, s’est enfui mais le voisin a couru derrière lui et lui a tiré une balle mortelle dans la nuque. Le tireur avait déjà fait savoir auparavant qu’il haïssait le père de Mohamed.

Après les faits, cent cinquante jeunes sont descendus dans la rue. Sur la Turnhoutsebaan à Borgerhout, ils ont été encerclés par un cordon de police. Dyab Abu Jahjah et Ahmed Azzuz de l’AEL (Ligue Arabe Européenne) étaient sur place pour calmer les jeunes. Les membres de la brigade Che Leila de Borgerhout ont aussi discuté avec les jeunes.

La police a utilisé du pepperspray (sorte de gaz lacrymogènes) dans de grands vaporisateurs pour séparer les jeunes et a ainsi échauffé les esprits. Une dizaine de jeunes ont été emmenés par la police à la maison communale de Borgerhout, sous les rires des fascistes du Vlaams Blok, qui étaient présents, sous la direction du conseiller communal Rob Verreycken. Les membres des Legal Teams se trouvaient sur place et ont rassemblé toutes les informations qu’ils pouvaient.

L’AEL n’a pas voulu entrer dans le jeu de la provocation de la police et a appelé les jeunes à se rendre à la mosquée de la Monttfortstraat à Borgerhout. A la mosquée, un appel a été fait pour une commémoration/hommage.

Elle aura lieu le mercredi 27 novembre à 14h30 au Rivierenhof à Deurne.

Mohamed, un jeune très populaire dans son quartier, a été achevé d’une balle dans la nuque. Sans raison. Il laisse sept frères et soeurs. C’est le résultat de deux mois de chasse aux sorcières politique menée contre la communauté arabe et la Ligue Arabe Européenne en particulier.

Tant le PS, SP.A, Ecolo, Agalev que le CD&V, CDH, VLD, MR et le Vlaams Blok ont déclaré d’une seule voix la guerre à la Ligue Arabe Européenne et à son initiative de défense. D’un côté, ils ont créé un climat raciste qui mène au meurtre. D’un autre côté, ils jettent le discrédit sur l’organisation spontanée de la population contre cette escalade raciste.

Une commémoration est prévue ce mercredi à 14h dans la mosquée de Borgehout à Anvers, Van Monttfortstraat à Borgehout

(Source)

Depuis Borgerhout,

Peter Mertens,

Secrétaire politique PTB Anvers

Publicité

commentaires