La rue arabe commence à faire peur même en France

Un colloque de soutien à Gaza devait se tenir à Lyon le 12 Février 2011, avec la participation de George Ga

par

lundi 14 février 2011

La rue arabe commence à faire peur même en France

Un colloque de soutien à Gaza devait se tenir à Lyon le 12 Février 2011, avec la participation de George Galloway,ancien député travailliste du Royaume uni, Me Gilles Devers et René Naba, journaliste écrivain.

Eh bien, il n’a pas eu lieu. En fait, il n’a pas eu lieu dans la salle prévue à cet effet. Mais dans la rue où les participants ont assisté debout, pendant des heures, face à un cordon policier, aux interventions des divers participants.

Pourtant l’accord de la préfecture était disponible depuis deux mois, le contrat de location de la salle signé depuis deux mois, les frais de location aussi.

La LDJ a menacé d’empêcher un membre du Rizbollah (comme ils disent) et du Khamas( comme ils redisent) de prendre la parole.

Samedi,vers 12H, notification de l’interdiction de la conférence a été adressée, par courrier express, aux organisateurs ; Vers 18 heures, à l’heure fixée du colloque, une escouade d’une vingtaine de policiers armés, avec grenades et matraques, accompagnés de quatre civils avec un brassard de police ont barré la porte de la salle de conférence et repoussé violemment les participants.

S’est ensuivi un déchaînement policier contre des civils désarmés, dont un octogénaire, qui s’est fait tabasser pour avoir dit aux policiers, face à face, vous me rappeler 1940, Vichy et Guy Moquet. Il a eu une cicatrice au crâne, menotté, au poste de police. Un journaliste a été matraqué à coups redoublés.

Peu de temps auparavant, la Mairie de Lyon, avait mis à la disposition des organisateurs, à titre gracieux, une salle pour l’organisation de collecte pour le bien-être de l’armée israélienne... maître d’oeuvre de la destruction de Gaza.

Sur le plan moral, se confirme qu’un fascisme policier, aux abois, est virulent et que la classe politique française est en proie au désarroi devant la chute de leurs idoles dictatoriales, les Kleptocrates Zine el AZbidine Ben Ali (Tunisie) et Hosni Moubarak (Egypte).

Il va de soi que le colloque se fera. A Lyon même. Le tribunal administratif de Lyon sera saisi, lundi 14 février, de cet incident.

La rue arabe commence à faire peur même en France

Vive la rue arabe, si méprisée auparavant par l’élite de la méritocratie républicaine !

Publicité

Auteur : René Naba

 Ancien responsable du monde arabo-musulman au service diplomatique de l’Agence France Presse, ancien conseiller du Directeur Général de RMC/Moyen orient, chargé de l’information, est l’auteur notamment des ouvrages suivants: "Média et Démocraitie, La captation de l'imaginaire un enjeu du XXI me siècle", Golias Novembre 2012 -"Erhal (dégage), La  France face aux rebelles arabes" Golias Novembre 2011- "Les révolutions arabes ou la malédiction de Camp David" Editions Bachari Mai 2011- "Hariri de père en fils, hommes d'affaires, premiers ministres" - Harmattan Janvier 2011 -«Liban: Chroniques d’un pays en sursis » (Éditions du Cygne) - «Aux origines de la tragédie arabe”, Editions Bachari 2006 - ”Du bougnoule au sauvageon, voyage dans l’imaginaire français”- Harmattan 2002. «Guerre des ondes, guerre de religion, la bataille hertzienne dans le ciel méditerranéen» (Harmattan 1998)- “De notre envoyé spécial, un correspondant sur le théâtre du monde”, Editions l’Harmattan Mai 2009 - L'Arabie saoudite, un royaume des ténèbres; L'Islam otage du wahhabisme" Golias Automne 2013: www.renenaba.com

commentaires