La riposte du Figaro contre les Guignols de Canal+

Si la presse a perdu de sa superbe, si le quatrième pouvoir n’est plus qu’un mythe évanescent qui s’es

lundi 21 décembre 2009

Si la presse a perdu de sa superbe, si le quatrième pouvoir n’est plus qu’un mythe évanescent qui s’est départi de sa puissance de frappe pour se laisser docilement apprivoiser par des intérêts supérieurs, force est de constater que les Guignols de l’info de Canal+ sont un ersatz satirique hautement décapant, dont l’influence a détrôné celle de nos quotidiens.

Au regard de la réaction dénuée de tout sens de l’autodérision d’Etienne Mougeotte, l’ancien patron de TF1 passé aux commandes du Figaro, une chose est certaine : les marionnettes starisées de la chaîne cryptée font trembler les puissants, même quand ceux-ci sont aux ordres du nabab Serge Dassault, lui-même dans les petits papiers de l’Elysée…

Réputé pour la causticité de ses caricatures, c’est précisément une parodie grinçante qui vaut aujourd’hui au cultissime programme de divertissement les foudres du Figaro, brocardé sur la question du moment : la tolérance religieuse.

Miroir corrosif et désopilant des travers de ceux qui nous gouvernent et de ceux qui font l’opinion, les Guignols ont raillé une manchette du journal de droite qui avait annonçé la tribune de Nicolas Sarkozy en des termes choisis : « Sarkozy rappelle aux musulmans leurs droits et leurs devoirs », dans un art du détournement qui a fait leur succès : « Musulmans, Noël approche, pensez à rentrer chez vous »…

Incapable de la plus élémentaire distanciation, Etienne Mougeotte a vu rouge et a menacé Canal+ de représailles. Des menaces aussitôt mises à exécution, ce dernier ayant décidé purement et simplement de boycotter dorénavant tout ce qui aura trait à la chaîne dans l’ensemble des supports du Groupe du Figaro, tout en saisissant le CSA qui tranchera sur le dossier le 14 janvier.

Douce France des élites, qui glorifie l’Esprit des Lumières tout en s’en réclamant, douce France des privilèges, qui prêche une liberté de tout dire, serrant les rangs aux côtés de Charlie Hebdo pour faire triompher l’excès de caricature quand il est orienté contre l’islam, douce France du népotisme, qui foule aux pieds ces mêmes principes sacralisés dès lors qu’elle en est la cible !

Douce France des nantis, qui n’est plus ni à un paradoxe, ni à un reniement près…

Publicité

commentaires