La profession de foi

Le premier de ces cinq piliers est une profession de foi. Cela consiste pour le croyant à accepter et à proc

par

jeudi 25 mai 2000

La religion islamique est basée sur cinq grandes obligations. On les appelle les cinq piliers de l’islam. Tout musulman les connaît bien et tente de les respecter. Il s’agit de la profession de foi (shahada), de la prière cinq fois par jour (salat), de l’aumône légale (zakat), du jeûne du mois de ramadan et du pèlerinage à la Mecque (hajj).

Le premier de ces cinq piliers est une profession de foi. Cela consiste pour le croyant à accepter et à proclamer deux choses.

La première : qu’il n’est pas d’autre dieu que Dieu et la seconde : que Muhammad est son Prophète.

Toute personne désireuse de se convertir à l’islam doit simplement prononcer cette formule.

(« Il n’est pas d’autre dieu que Dieu » en arabe : La ilaha illallah )

Notes

L’importance de proclamer que Dieu est unique est évidemment une réaction aux nombreux cultes polythéistes que connaissait La Mecque au temps de Muhammad, mais également envers le concept de la Trinité de la religion chrétienne, mal accepté par le Prophète.

« Croyez donc en Dieu et en ses prophètes.
Ne dites pas : « Trois » ;
Cessez de le faire ;
Ce sera mieux pour vous.
Dieu est unique !
Gloire à lui !
Comment aurait-il un fils ?… »

Sourate 4 – verset 171.

La shahada est habituellement récitée à l’oreille droite des nouveau-nés. Cette formule va ensuite accompagner tout musulman durant sa vie et sera récitée une dernière fois au chevet des mourants.

Le musulman chiite doit, en plus du rôle de Muhammad, reconnaître le rôle des Imams qui l’ont suivi ; selon eux, ceux-ci ont été envoyés pour révéler le sens caché des textes du Coran.

Le plus grand pêché aux yeux de la religion islamique est le shirk, c’est le fait d’associer des partenaires à Dieu et de remettre en cause son unicité.

Publicité

Geoffroy Janssens est professeur en Belgique

commentaires