La plus grande mosquée de France sera toulousaine

A Toulouse, la ville rose, les musulmans toulousains pensent grand, et voient désormais l’avenir en… rose

lundi 21 septembre 2009

A Toulouse, la ville rose, les musulmans toulousains pensent grand, et voient désormais l’avenir en… rose !

Sous l’appellation éponyme, « La Grande Mosquée de Toulouse », longtemps rejetée par l’ancienne équipe municipale car évocatrice d’une ambition par trop dérangeante, l’imam Mohamed Tataï, formé à l’université islamique d’Al Azhar, est à force de persévérance parvenu à imposer un vaste projet entièrement financé par le Cercle du dialogue civilisationnel (CDC), à hauteur de 4,2 millions d’euros.

S’étendant sur une superficie de 2 160 m² répartis sur trois étages, disposant de salles de prière plus spacieuses que celles de la Grande Mosquée de Paris ou de la mosquée de Lyon, et pouvant accueillir jusqu’à 1 900 fidèles, la mosquée « Ennour » de Toulouse, qui sera dotée d’une coupole et d’un minaret, se verra décerner un double statut : celui de la plus grande et de la première « vraie mosquée » de l’Hexagone.

Ce nouveau phare de la religion musulmane, dont la première pierre officielle a été posée en avril 2005 par l’imam Mohammed Tataï, en présence du recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, et du maire d’alors, Jean-Luc Moudenc, rayonnera sur l’ensemble de la région d’ici à fin 2010.

Faisant entrer l’islam de France de plain-pied dans une ère nouvelle, cette réalisation de grande envergure tourne la page d’une époque qui ne comptait pas moins de six salles de prières officielles.

Publicité

commentaires