La drôle de taupe extrémiste du FBI dans les mosquées de Californie

La méthode est digne des abus de pouvoir, de l’acharnement et des leurres en tous genres de la période som

vendredi 25 février 2011

La drôle de taupe extrémiste du FBI dans les mosquées de Californie

La méthode est digne des abus de pouvoir, de l’acharnement et des leurres en tous genres de la période sombre du MacCarthysme, à ce détail près que la cible n’est plus communiste, mais musulmane.

En proie à une espionnite aiguë, le FBI est accusé par deux organisations américaines, celle de défense des droits civils ACLU et l’association musulmane Cair, d’avoir infiltré plusieurs mosquées de Californie via une taupe d’un genre particulier, un semeur de troubles en mission, prêchant le faux pour savoir le vrai.

A partir de 2006 et seize mois durant, Craig Monteilh, un espion amateur, a vécu dans la peau de “Farouk Al-Aziz, un franco-syrien récemment converti à l’Islam“, comme le révèle Gabriel Verdenne sur le site d’Europe 1, usant d’une rhétorique violente dans tous les lieux de culte où il passait, pour débusquer des terroristes islamistes.

Les efforts déployés n’auront pas été payants, puisqu’en dépit des centaines de numéros de téléphone collectés, des innombrables courriers électroniques et enregistrements audio de conversation, aucun islamiste ou partisan du Djihad patibulaire n’a été identifié.

Tel est pris qui croyait prendre ! Comble de l’ironie, c’est en effet l’agent du FBI, au casier judiciaire bien rempli par un vaste trafic de stéroïdes et d’hormones de croissance, qui a été démasqué par des membres de la communauté musulmane intrigués par un étrange fidèle débarqué de nulle part, trop extrémiste pour être honnête…

Le piège tortueux fomenté par le FBI a été cette fois-ci découvert, mais il est révélateur d’une chasse aux sorcières, riche en enquêtes douteuses et en condamnations arbitraires, qui inquiète Outre-Atlantique.

Publicité

commentaires