La colonisation israélienne : la stratégie de la torpille

Une stratégie expansionniste qui porte la griffe d’Israël, c’est une stratégie hégémonique de la torp

vendredi 4 septembre 2009

Une stratégie expansionniste qui porte la griffe d’Israël, c’est une stratégie hégémonique de la torpille qui, loin d’enterrer la hache de guerre comme préalable à toute négociation, annihile dans une posture provocatrice toutes les velléités pacifiques.

Donneur d’ordres de la colonisation en Cisjordanie, Benyamin Nétanyahou vient d’annoncer son nouveau plan en deux temps forts : un bon coup d’accélérateur aux projets de construction de 2 500 logements, de bâtiments publics et de quartiers de colons de Jérusalem-Est, avant toute perspective de moratoire dans les prochains mois …

Israël voudrait saborder toute tentative de paix qu’il ne s’y prendrait pas mieux ! La réaction prévisible du négociateur palestinien, Saëb Erakat, ne s’est pas fait attendre : c’est « totalement inacceptable pour les Palestiniens « a-t-il vivement désapprouvé.

Les appels à la raison de Barack Obama sont, depuis son allocution du Caire, restés désespérément lettre morte. Comment croire, dans ces conditions, que le compromis que scellera l’émissaire américain pour le Proche-Orient, George Mitchell, attendu la semaine prochaine en terre promise, ne tournera pas au final à la compromission ?

Publicité

commentaires