La célébration officielle de l’Aïd el-Kébir en Espagne : une grande première dans l’Union Européenne

Evénement à marquer d’une pierre blanche, la municipalité ibère de Melilla vient d’accéder à la requ

lundi 14 septembre 2009

Evénement à marquer d’une pierre blanche, la municipalité ibère de Melilla vient d’accéder à la requête des quatre principales associations musulmanes locales en inscrivant à son calendrier officiel une fête religieuse emblématique mais non catholique : celle de l’Aïd el-Kébir.

Elevée au rang de ville pionnière, la décision historique de Melilla, située sur la côte nord-africaine, fait jurisprudence au sein de l’Union Européenne, constituant un pas significatif du premier magistrat de la cité vers une plus grande tolérance et reconnaissance de la frange la plus importante de ses administrés : la communauté musulmane.

En tout point novateur, l’accord scellé entre la commune espagnole et les associations musulmanes a conduit à fixer une date pour célébrer la fête hautement symbolique du Sacrifice, permettant pour la première fois aux 40 000 musulmans de Melilla de savoir avec 15 mois d’avance quand tombera le jour férié sacré.

Après différentes vérifications, le choix du 17 novembre 2010 est apparu de loin le plus compatible et inaugurera donc cette entrée dans une nouvelle ère.

Dans le sillage de Melilla, d’autres villes de la côte nord-africaine pourraient s’inspirer dans un avenir proche de cette initiative.

Publicité

commentaires